L’éolien : bonne ou mauvaise alternative au nucléaire ?


Par Patrice Cahart

Longtemps, l’éolien a eu bonne presse. Capitalisant sur un fort courant de sympathie alimenté par des aides (publiques) engagées au nom d’une politique volontariste, il avait les atours de l’évidence. Dans un livre qui sort ce jeudi (Hugo Doc), Patrice Cahart sonne la charge contre ce courant et ses promoteurs. Elle est violente, et nous en publions les bonnes feuilles. Le vent a-t-il tourné ?

PREAMBULE

Ancien inspecteur général des finances et conseiller à la Cour de cassation, Patrice Cahart suit depuis des années les questions liées à l’énergie. Dans La peste éolienne, publié cette semaine chez Hugo Doc, il interroge la nature réelle de ces géants ailés aux apparences vertueuses. Dans la boîte à outils de la transition énergétique, ils sont apparus pour beaucoup comme une solution alternative prometteuse. Culminant désormais à plus de 200 mètres de hauteur, ces éoliennes plantées au sol pour tourner au vent poursuivent leur expansion. Mais pour quel gain ? Ou plus exactement pour quoi, ou pour qui (quelles poches) ?

Comme tout ce qui touche à un sujet évidemment majeur pour notre indépendance et pour la préservation de la planète, le débat est passionné, forcément. Raison de plus pour le nourrir et lire ce petit livre nerveux et précis.

Des âmes vendues au diable

L’éolien n’a pu accomplir son parcours triomphal qu’en achetant les opposants potentiels.

Les redevances aux propriétaires de parcelles

Les propriétaires de parcelles sont démarchés les premiers par les promoteurs. On les prie de mettre leurs terres à disposition durant vingt ans renouvelables, moyennant une redevance annuelle. Lorsque l’exploitant est distinct du propriétaire, ces deux personnages se partagent la somme, habituellement par moitié.

Ils se laissent séduire, car les revenus agricoles sont souvent bas. Ils vendent au diable leur propre confort, celui de leurs voisins, le charme de leur commune, l’attrait touristique de leur région.

Le propriétaire démarché est souvent le maire de la commune, ou un conseiller municipal. Grande est pour lui la tentation de faciliter l’implantation en utilisant son pouvoir. C’est ce qu’on appelle une prise illégale d’intérêts. Quelques condamnations spectaculaires ont été obtenues. Mais il faut les regarder de près.

Le maire de Monchel-sur-Canche (Pas-de-Calais) avait facilité l’implantation de 5 éoliennes sur ses terres. Elles lui avaient rapporté, au fil du temps, quelque 400 000 euros. Il a été condamné par le tribunal correctionnel à 50 000 € d’amende, dont 25 000 € avec sursis. Il a donc pu conserver environ 94% de la somme acquise, et continue de percevoir environ 40 000 € par an. On connaît de pires châtiments. Quant aux voisins lésés par la vue des éoliennes, qui avaient porté plainte, ils n’ont obtenu aucun dédommagement.

Au demeurant, pour être condamné., il faut avoir participé à un débat du conseil municipal sur le projet. Les élus ont été mis en garde par le ministère de l’Intérieur et par leurs associations. Ils savent maintenant qu’ils doivent quitter la séance avant que le sujet délicat ne soit abordé. Ils peuvent en revanche vanter tant qu’ils veulent les mérites du projet en dehors de la mairie, dès lors que cela ne laisse pas de trace. Les condamnations se feront donc rares. Même sans prise illégale d’intérêts prouvée, est-il normal qu’une ou deux personnes puissent imposer leur volonté à des centaines, à des milliers de voisins ou de touristes ?

LIRE LA SUITE

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account