Le régime de Moreno cherche à empêcher la candidature des correistes en Équateur


Source : Les2Rives

Le principal organe électoral équatorien va analyser la façon de procéder pour la candidature correiste, représentée par Andrés Arauz, à la présidence après la disqualification de Rafael Correa en tant que vice-président. Il a trois alternatives, dont une éventuelle disqualification de l’ensemble du binôme.

La présidente du Conseil national électoral (CNE), Diana Atamaint, l’a déclaré lundi lors d’une réunion avec la presse étrangère, soulignant que la décision sera basée sur des rapports juridiques, avec « un respect total de la loi et de la Constitution ».

Dans un processus de démocratie interne, Rafael Correa a été choisi comme candidat à la vice-présidence, une candidature qui a été rejetée par le CNE.

Atamaint a précisé que cette pré-candidature ne pouvait pas être qualifiée puisque Correa, qui se trouve en Belgique où il réside après avoir quitté le pouvoir en 2017, « n’a pas fait l’acceptation de manière personnelle et en présence, comme déterminé par les règlements ».

Trois options

Malgré le fait que l’organisation politique Centro Democrático (Liste 1), a annoncé la semaine dernière le remplacement de l’ancien président par le journaliste Carlos Rabascall, cette nouvelle situation n’a pas encore été officialisée devant le corps électoral.

LIRE LA SUITE

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account