Le président tchadien Idriss Déby meurt des suites de blessures reçues «sur le champ de bataille»


Par RT France

A peine réélu, le président tchadien Idriss Déby Itno, au pouvoir depuis 30 ans, est décédé des suites de blessures reçues alors qu’il commandait son armée dans des combats contre des rebelles dans le nord, a annoncé un porte-parole.

Idriss Déby Itno, le président du Tchad, est décédé ce 20 avril après avoir été blessé durant le week-end lors de combats contre des rebelles du nord. «Le président de la République, chef de l’Etat, chef suprême des armées, Idriss Déby Itno, vient de connaître son dernier souffle en défendant l’intégrité territoriale sur le champ de bataille. C’est avec une profonde amertume que nous annonçons au peuple tchadien le décès ce mardi 20 avril 2021 du maréchal du Tchad», a annoncé le porte-parole de l’armée, le général Azem Bermandoa Agouna, dans un communiqué lu à l’antenne de TV Tchad.

Quelques minutes plus tard, dans un communiqué lu à l’antenne de la radio nationale ce porte-parole de l’armée a précisé qu’un «conseil militaire a été en mis en place dirigé par son fils, le général Mahamat Idriss Déby Itno». «Le conseil s’est aussitôt réuni et a promulgué la charte de transition», a-t-il ajouté. L’intérim sera donc assuré sous la tutelle de Mahamat Idriss Déby Itno, général quatre étoiles à 37 ans, commandant de la garde présidentielle et propre fils du président.

Par ailleurs, l’armée a promis des élections «démocratiques» après une période de transition de 18 mois et a également annoncé la dissolution du gouvernement et de l’Assemblée nationale.

«Le Conseil militaire de Transition (CMT) garantit l’indépendance nationale, l’intégrité territoriale, l’unité nationale, le respect des traités et accords internationaux et assure la transition pour une durée de 18 mois», a annoncé à la télévision d’Etat le général Azem Bermandoa Agouna, dans une déclaration signée par Mahamat Idriss Déby Itno. «De nouvelles institutions Républicaines seront mises en place à l’issue de la transition par l’organisation des élections libres, démocratiques et transparentes», a-t-il ajouté.

Un couvre-feu et une fermeture des frontières ont également été instaurés.

Sixième mandat et Maréchal

Idriss Déby venait d’être réélu pour un sixième mandat avec 79,32% des suffrages exprimés, selon des résultats officiels annoncés le 19 avril, peu après que l’armée a affirmé avoir défait une rébellion lancée le jour du scrutin le 11 avril et tué «plus de 300 ennemis».

Agé de 68 ans, militaire de carrière, Idriss Déby a été promu au rang de Maréchal en août dernier. Il s’était emparé du pouvoir en 1990 à l’issue d’un coup d’Etat.

LIRE LA SUITE

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account