Enfin un policier suspendu ! Mince, c'est pas le bon.


On attendait cela depuis longtemps et c’est désormais chose faite : un policier a enfin été poursuivi et suspendu de son service suite aux manifestations du samedi…

Le problème, c’est que le policier en question était du côté des Gilets Jaunes lorsqu’il a été interpellé au moment de l’acte 45 qui s’est déroulé le samedi 21 septembre et que nous avons couvert dans ce reportage. Nicolas C., capitaine de police affecté au service des technologies et des systèmes d’information de la sécurité intérieure, donc dépendant de la place Beauvau, n’était pas en service ce jour là et avait décidé de manifester aux côtés des Gilets Jaunes. Devant les bousculades provoquées par les policiers et dont nous avons été témoins à plusieurs reprises, et en particulier ce samedi 21 septembre, le policier aurait sermonné les forces de l’ordre : « Voltigeurs, bande de pédales, bande de branleurs… de mon temps la police ce n’était pas ça ». Interpellé, Nicolas C. aurait assumé ses propos en garde à vue, mais explique ne s’être pas rebellé lors de son interpellation, contrairement à ce que prétendent les policiers.

Suspendu durant quatre mois, il attend son jugement le 11 octobre devant la chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Paris. En revanche, les enquêtes de l’IGPN sur les multiples Gilets Jaunes éborgnés et blessés, sur la mort de Zineb Redouane ou Steve Canico, ou sur les policiers qui ont insulté et molesté la LDH à Toulouse, piétinent.

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
8 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
ALAIN.S
10 mois il y a

Ce qui est dramatique, c’est que quelles que soient les saloperies que fera LAREM pendant son quinquennat (et le bilan est déjà très lourd), micron sera réélu en 2022.
Le Français aime bien ses bourreaux !!!

Anne Guerrier
10 mois il y a
Reply to  ALAIN.S

Je pense vraiment que non. Il ne finira probablement même pas ce quinquennat, à mon avis. Personne ne l’a vu, mais le 21 septembre on leur a mis un gros coup.

Anne Guerrier
10 mois il y a

Suspendu, ça veut en fait dire qu’ils vont attendre le jugement en correctionnelle pour le révoquer après une procédure disciplinaire pour la forme. Ils vont se servir de ça. Il est quasiment au chômage, le brave qui a provoqué les BRAV…

Genevieve Lecointe
10 mois il y a

C’est absolument injuste. Ce policier est quelqu’un de bien. Si tous les policiers faisaient comme lui (au lieu dese plaindre et s’en prendre aux Gilets jaunes avec toute cette violence) le gouvernement ne pourtrait rien faire et ils auraient aussi gain de cause. Les autres policiers qui pratiquent la vilence devraient réfléchir au lieu de faire honte à ce métier

AUZON-CAPE
10 mois il y a

l’on ne peut que féliciter et soutenir ce policier qui était venu manifester avec les gilets jaunes. Je ne suis pas tout jeune mais je me souviens d’un capitaine de l’armée française ancien résistant qui avait refusé d’envoyer contre les ouvriers michelin en grève à CLERMONT FERRAND les soldats placés sous ses ordres. C’était en 1948 . Il avait été placé sans solde mais toujours sous contrôle de l’armée et avait finalement du quitter l’armée.