Auteur :

Ayssar Midani, scientifique franco-syrienne, fait le point sur la situation en Syrie. Propos recueillis le 18 juin 2018.

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
3 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
ifer tzizwa
2 années il y a

Merci à Vincent Lapierre de relayer cette analyse. “Appel solennel à tous les syriens à retourner en Syrie, dans leur pays, ils auront leur dignité respectée et leurs vraies valeurs” Je me pose quand même la question : les syriens réfugiés sont ils désireux de rentrer dans leur pays ? Quelqu’un as t-il une idée de l’état d’esprit dans lequel les syriens réfugiés se trouvent ? Etant en Algérie, et si je peux me permettre une comparaison (même si bien évidemment le contexte est complètement différent. Mais il s’agit aussi d’un pays “arabo-musulman” qui a également connu la guerre et… Lire la suite »

Maryam
2 années il y a
Reply to  ifer tzizwa

Si je ne me trompe, il n’y a qu’une minorité des syriens en Occident, la plupart ne sont-ils pas dans les pays voisins de la Syrie, notamment le Liban ? La question ne se pose donc pas pour eux, ils ont sans doute de bien meilleures conditions de vie dans leur pays. De plus, je me demande si certains réfugiés qui se trouve en Europe ne sont pas des gens très compétents (ingénieurs, médecins, commerçants) qui ne peuvent pas exercer leur métier ici. Je ne sais pas si les réfugiés syriens sont à l’image des réfugiés africains par exemple, qui… Lire la suite »

Gerald
2 années il y a
Reply to  ifer tzizwa

Pour avoir quelques amis syriens,la plus part aimerait retourner vivre dans une Syrie comme avant guerre, certain jeunes veulent découvrir le monde mais retournent voir leur parents tous les 3 mois. Les syriens avaient un beau pays et restent donc patriotes et attaché à leur terre.