Le Monde et le « président épidémiologiste » : les récidives d’un communicant-journaliste


Par Paul S pour Acrimed

De « Jupiter » au « président épidémiologiste », en passant par le « maître du temps » ou « docteur Macron », éditorialistes et journalistes politiques ne sont jamais à court d’imagination pour glorifier le président et assurer le service après-vente de sa communication. Le Monde en est une belle pépinière, où une grand prêtresse comme Françoise Fressoz – qui écrivait encore il y a quelques jours « Macron se veut un mélange de Turgot, Bonaparte et de Gaulle » – côtoit de plus jeunes plumes. Parmi elles, le « journaliste en charge de l’exécutif » Alexandre Lemarié, dont le métier interroge : journaliste ou communicant ?

Pendant plus d’une semaine, le petit monde des experts et des commentateurs politiques s’est emballé : Emmanuel Macron est-il devenu épidémiologiste ? [1] Au cœur de cette question cruciale s’est trouvé un article publié le 31 mars dans Le Monde, sous le titre « Emmanuel Macron, le « président épidémiologiste » », au ton pour le moins révérencieux. Face aux railleries, Le Monde a décidé d’en changer le titre en « Comment l’entourage d’Emmanuel Macron met en scène un président qui serait devenu épidémiologiste ». Nuance qui laisse entrevoir une stratégie de communication provenant de l’Élysée – à la place d’un titre publicitaire rédigé directement par la rédaction du Monde ! En revanche, les modifications dans son titre ne changent rien au contenu de l’article.

Sur une pleine page du journal, le journaliste Alexandre Lemarié nous présente un modèle d’article sponsorisé, du genre « service après-vente » que Le Monde a inauguré dès le lendemain de l’élection présidentielle de mai 2017. Un « journalisme politique » caricatural : l’intégralité du propos est construite autour de citations de « proches du président », de son « entourage », et de « responsables de la majorité  ». On s’en doute, les avis sont invariablement flatteurs, et confirmés par le journaliste, qui nous fait pénétrer dans l’intimité du président : « En privé, ses proches se montrent impressionnés par la maîtrise du chef de l’État. » Faute de la moindre note de distanciation dans l’article, on en déduit qu’Alexandre Lemarié est tout autant impressionné.

Il semble en tout cas très proche des fameux « proches » dont il recueille régulièrement les confidences, qui lui permettent de dresser un portrait fort acerbe du président : « Son entourage l’assure, dans une boutade teintée d’admiration : « Le président est devenu épidémiologiste ». » Nous voilà ravis. Un autre interlocuteur, participant au « conseil de défense », tout empressé de restituer la communication, sans filtre ni vérification, raconte ensuite à Alexandre Lemarié qu’Emmanuel Macron « consulte toutes les études, dès qu’elles sont publiées ». Rappelons, en passant, que d’après la base de données PubMed, 2 000 articles ont été publiés sur le Covid 19 au cours de la semaine du 18 avril, près de 80 000 au total en 2020 et plus de 40 000 depuis le début de l’année 2021. De quoi occuper les soirées à l’Élysée !

LIRE LA SUITE

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Jacques Abel
2 mois il y a

Honnêtement, avez-vous vu ou entendu parler de gens dans l’entourage de ce président faisant l’objet de graves accusations qui se soient faits le moindre cheveu blanc ? Même si c’est le roi des nuls, il fait fonction de parrain officiel, alors la main que les larbins ne peuvent pas tordre, ils la baise, par ailleurs il faut donner de l’éclat à l’image de ce président imbécile. Ce n’est pas de Macron dont a peur sa cour, c’est de ceux devant lesquels lui Macron se tient courbé. Macron a fait une chose unique, là où Dominique de Villepin faisait de la France… Lire la suite »

Avlula
2 mois il y a

Bon en même temps avec ce qu’on a vu, c’est pas glorieux de se faire qualifier d’épidémiologiste. « Président » c’est quand même mieux. Vu comment le monde scientifique a sombré, il peut bien s’y faire une place, ce ne sera pas pire. C’est facile : étude de labo = bien, étude de terrain = pas bien.

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account