Avec ce président, on a du mal à y croire...


Nouvel avocat du fondateur de Wikileaks, Eric Dupond-Moretti veut demander à la France d’accorder l’asile à Julian Assange.

Lundi s’ouvriront les audiences concernant l’extradition de Julien Assange vers les Etats-Unis. Confiné puis détenu depuis plus de 7 ans dans des conditions extrêmement difficiles, le journaliste australien pourra compter sur le soutien de deux nouveaux avocats français. Antoine Vey et le très médiatique Eric Dupond-Moretti défendront celui qui risque la prison à perpétuité voire la peine de mort au pays de Donald Trump.

Un rendez-vous avec Emmanuel Macron demandé

Connu pour avoir assuré la défense de personnalités controversées mais très médiatiques (Karim Benzema, Bernard Tapie, Jérôme Cahuzac, par exemple), l’avocat français a aujourd’hui réclamé un rendez-vous avec le président français, Emmanuel Macron. Il souhaiterait en effet demander au gouvernement l’asile politique pour Julian Assange.

Des attaches et des soutiens en France

« Julian Assange a des critères de rattachement avec la France. Ceux-ci sont d’ordre professionnel puisque WikiLeaks a été hébergé pour partie en France, et puis des critères d’ordre privé, puisque Julian Assange a un enfant de nationalité française qui vit sur le sol français » dixit Eric Dupond-Moretti

Plusieurs politiciens et citoyens se sont aussi engagés pour demander à la France d’accueillir Julian Assange. C’est par exemple le cas de Juan Branco, qui fut longtemps son avocat, le gilet jaune Maxime Nicolle, ou encore le démocrate Etienne Chouard. Côté politique, François Asselineau avait déjà réclamé l’asile politique pour Assange au moment de son arrestation. En 2019, Florian Philippot estimait lui aussi qu’il fallait accorder l’asile au journaliste. Jean-Luc Mélenchon offre lui aussi son soutien au lanceur d’alerte ; il était d’ailleurs allé le rencontrer dès 2012 et proposait même en 2017 qu’on le naturalise français et qu’on lui offre la légion d’honneur. En revanche du côté du PS et de LR, il n’en est pas question. François Fillon avait même qualifié les agissements de Wikileaks de « vol ».

La France a déjà refusé en 2015

En 2015, depuis l’ambassade de l’Equateur où il était enfermé, Julian Assange avait écrit une longue lettre à François Hollande, expliquant que son intégrité physique et psychologique était en danger. Mais en moins d’une heure, l’Élysée lui avait répondu négativement. Le gouvernement PS avait expliqué que sa « situation ne présentait pas de danger immédiat ».

Peu de chances d’aboutir

Il faut bien l’admettre, l’espoir que la France accorde cet asile est quasiment nul. D’abord parce que le gouvernement Macron est parfaitement aligné sur celui des Etats-Unis et qu’il est difficile d’imaginer le chef de l’État déroger à cette règle, mais aussi parce qu’en Marche garde de la rancœur contre Wikileaks. En effet, en 2017, le site avait fait fuiter 150.000 fichiers de la campagne d’Emmanuel Macron.

« Devant la cour Julian ne se souvenait même plus de son nom »

Reste que pendant ce temps, Julian Assange se trouve toujours dans un état grave. D’après son père, lors de sa première audience devant le juge, il ne parvenait même plus à se souvenir ni de son nom ni de sa date de naissance…

Un espoir en Suisse ?

En Suisse, plus précisément dans le canton de Genève, la confédération pourrait attribuer un visa humanitaire à Julian Assange. Le député vert Jean Rossiaud a en effet rencontré le conseiller d’état genevois Mauro Poggia dans ce but. D’après la presse suisse, ce dernier lui aurait d’ores et déjà accordé son soutien. Le texte pourrait alors être étudié prochainement en séance parlementaire. Selon le secrétaire d’état aux migrations, un visa humanitaire peut être attribué en Suisse, si « la vie ou l’intégrité physique d’une personne est directement, sérieusement et concrètement menacée dans son pays d’origine ou dans le pays de provenance». Le demandeur doit être dans une situation d’urgence qui rend l’intervention des autorités «absolument nécessaire et justifie l’octroi d’un visa ». La description semble correspondre à la situation, mais en politique, tout est sujet à interprétation… Au préalable, pour que cette demande soit prise en compte, les avocats de Julian Assange doivent d’abord déposer une demande à l’ambassade de Suisse à Londres.

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
5 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Alain S.
4 mois il y a

microminus va démontrer à tous les Français son côté humaniste en accordant l’asile politique à Julian Assange !!!
Noooon, je déconne !!! 😂 😂 😂

J't'emmerde
4 mois il y a
Reply to  Alain S.

Et béh… Si toi t’arrive à “déconner” aprés avoir lu cet article, ça en dit long… Comment on peut deconner aprés avoir lu ça bordel de merde?!

Avlula
4 mois il y a

Ils se payent Dupont-Moretti, eh ben… J’espère que ça donnera quelque chose. Au moins il sera plus médiatisé encore.

Claude Tartas
4 mois il y a

Je demande au média comment pourrait-on faire une pétition sur le plan nationale pour apporter un soutien à la démarche de Maître Eric Dupont-Moretti.?

JESTIN Yves
1 mois il y a

Faut-il être au comble du désespoir pour demander ça à ce guignol? C’est comme si dans le poulailler les poules demandaient au renard de les protéger!