Dans une interview à Valeurs Actuelles, la secrétaire d’État a déclaré qu’il existait «une convergence idéologique» entre la Manif pour tous et les terroristes islamistes. Une «insulte gravissime», selon le mouvement qui veut porter l’affaire devant la Cour de justice de la République.

Au lendemain du tollé provoqué par les propos de Marlène Schiappa dans Valeurs Actuelles , la Manif pour tous doit porter plainte vendredi contre la secrétaire d’Etat pour «diffamation publique». Dans une interview publiée la veille, celle-ci a établi une équivalence entre le mouvement d’opposition au mariage gay et le terrorisme islamiste, en jugeant qu’il y avait une «convergence idéologique». Elle insinue également que la Manif pour tous est un mouvement d’extrême droite et la rend responsable d’une montée des actes homophobes, notamment en banlieue. «Il y a des slogans de la Manif pour tous qui sont lancés dans les banlieues», assure-t-elle.

«Instrumentalisation des victimes terroristes»

Dans un communiqué publié jeudi, La Manif pour tous a dénoncé des «propos scandaleux» qui sont «une insulte gravissime aux millions de Français mobilisés depuis 2012 pour témoigner pacifiquement de leur attachement à la famille». Le mouvement a demandé «des excuses immédiates». Mais la secrétaire d’État a confirmé ces propos face caméra, également répétés par la Garde des Sceaux Nicole Belloubet. «Je ne sais pas si la convergence est absolue mais en tout cas il y a des ramifications qui peuvent exister», a-t-elle déclaré sur LCI.

La Manif pour tous a donc annoncé qu’elle déposerait plainte vendredi pour «diffamation publique» devant la Cour de justice de la République, «juridiction compétente puisque les propos ont été tenus par Marlène Schiappa dans l’exercice de ses responsabilités de secrétaire d’État».

À droite, ses propos ont été sèchement condamnés. La secrétaire d’Etat «commet plus qu’une faute politique. Ces propos sont aussi inacceptables qu’humiliants. En une phrase, elle est parvenue en même temps à diaboliser ses adversaires politiques, à instrumentaliser les victimes du terrorisme et à minimiser la menace islamiste», a jugé le président Les Républicains, Laurent Wauquiez pour qui celle-ci doit «de toute évidence présenter des excuses publiques». Valérie Pécresse a enfoncé le clou: «Critiquer les positions des sympathisants de la Manif pour Tous est une chose. Les comparer aux terroristes islamistes qui ont frappé à mort notre pays et qui veulent détruire notre civilisation, c’est une faute», a-t-elle écrit dans un tweet.

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales | Plan du site

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account