Coke en stock


SPOUTNIK FRANCE

Après une inspection, la justice italienne a décidé que le navire espagnol Open Arms devait être saisi et les rescapés, compte tenu de la situation difficile à bord, devaient être débarqués.

La justice italienne a décidé mardi du débarquement à Lampedusa, en Sicile, des migrants recueillis par le navire humanitaire espagnol Open Arms et la mise sous séquestre de celui-ci, ont indiqué des sources judiciaires.

Après une inspection réalisée par la police judiciaire et deux médecins, le procureur d’Agrigente, Luigi Patronaggio, a décidé que la situation à bord était difficile et que les rescapés devaient être débarqués sur la petite île sicilienne.


Madrid a annoncé ce mardi 20 août l’envoi d’un navire militaire à Lampedusa pour récupérer les migrants à bord du bateau, plusieurs s’étant jetés à l’eau dans un geste désespéré pour rallier à la nage l’île italienne.

La situation des migrants

Stationnés depuis plusieurs jours à quelques centaines de mètres des côtes de l’île italienne, ces migrants secourus par l’ONG au large de la Libye se sont vus refuser l’accès de l’île par les autorités italiennes, a indiqué l’AFP.

Le sort des migrants de l’Open Arms a engagé un bras de fer entre Madrid et le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini. La ministre espagnole de la Défense, Margarita Robles, avait qualifié la position du chef de la Ligue de «honte pour l’humanité», affirmant que «les vies humaines ne lui importaient pas».

Source : Spoutnik France – Consultez le site ici

 

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
7 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Jacques Abel
11 mois il y a

Parler de migration et de migrants c’est faire référence aux rêves de celui qui embarque, alors qu’en vérité c’est une cataclysmique réalité que fuient ces gens en exode. Toute une économie vit et est développée sur ce drame et, d’après certains chiffres lus ici ou là, les acteurs qui mettent en œuvre cette tragédie humaine en tire un énorme profit. Or, s’il est possible de bloquer les revenus d’une nation, Iran, Venezuela… comment se fait-il que les pouvoirs politiques qui sont confrontés à cette inqualifiable situation humaine, n’agissent pas? Qui sont ceux qui parlent de migration, quelles en sont les… Lire la suite »

Vincent Binder
11 mois il y a
Reply to  Jacques Abel

Ben par exemple de demander aux peuples africains ce qu’ils veulent. Ils accusent l’occident, l’Europe et le France de les coloniser, de les piller, et en même temps ils demandent l’aide et le pognon de l’occident et sont toujours plus nombreux à venir en Europe. Pourquoi ? Par vengeance ? Dans le but de nous faire payer ce dont ni vous ni moi sommes responsables ? Et pourquoi se font-ils la guerre au lieu de s’unir comme les européens ont essayé de faire ? Et pourquoi toujours demander des comptes à l’occident mais pas à leur dirigeants ?

Jacques Abel
11 mois il y a
Reply to  Vincent Binder

Bonjour vincent Binder, Déjà, quand ils demandent des comptes à leurs dirigeants, les nôtres dépêchent en urgence nos forces armées pour les ramener au calme… parce que comme les forces armées desdits dirigeants ont déjà fait usage du feu sur les populations… sans résultats, il faut bien des féroces pour enjoindre ces bons peuple, à la raison, laquelle… est la question que vous ne posez pas. Vous n’étiez certainement pas né en 1995 pour croire que les peuples occidentaux sont libres de faire des choix quant à leur avenir… Si vous réfutez le pillage de l’Afrique, libre à vous… Ils… Lire la suite »

Vincent Binder
11 mois il y a
Reply to  Jacques Abel

D’une j’étais largement né en 1995, ça faisait même des années que je gagnais ma vie. De plus, vous expliquez que les africains ne demandent pas de pognon. Bizarre, ils n’ont jamais d