Partager la bombe atomique : quoi de plus normal ?


Lors d’un entretien paru lundi dans le quotidien berlinois Tagesspiegel, le député allemand Johann Wadephul et vice-président du groupe parlementaire du parti d’Angela Merkel CDU a plaidé pour que la France place sous commandement de l’UE ou de l’OTAN son arsenal nucléaire. Il a notamment cité Emmanuel Macron qui a appelé à plusieurs reprises à « oser plus pour l’Europe ».

Johann Wadephul, proche d’Angela Merkel, s’est entretenu lundi avec le journal Tagesspigel, à l’approche d’une déclaration du président français sur le nucléaire. Bien que l’opinion publique allemande conteste majoritairement le principe d’armement nucléaire, le député estime que le pays devrait « envisager une coopération avec la France en ce qui concerne les armes nucléaires ». Il déclare aussi que l’Allemagne « devrait être prête à participer à la force de dissuasion nucléaire avec ses propres capacités et moyens », et c’est pour cette raison que « la France devrait être prête à la placer sous un commandement commun de l’Union européenne ou de l’OTAN », selon l’élu. Le responsable allemand a également tenu à rappeler au président français ses précédentes déclarations : « Le président Emmanuel Macron nous a plus d’une fois appelé à oser plus pour l’Europe. Il pourrait maintenant montrer qu’il est lui aussi prêt à cela. Cela prendra du temps, mais le débat doit commencer maintenant ». Johann Wadephul a aussi rappelé que les replis nationalistes ne rendent pas l’Europe « plus sûre », et a appelé à davantage de collaboration.

Une déclaration qui passe mal auprès des opposants au nucléaire, comme l’ONG Greenpeace qui voit en « l’appel de Wadephul pour une dissuasion nucléaire allemande » la possibilité « d’un massacre » perpétré par l’Allemagne. Il a également rappelé « la responsabilité historique de l’Allemagne » qui « consiste à préserver la paix », depuis la période du régime nazi et de la Shoah. Pourtant, Annegret Kramp-Karrenbauer, ministre allemande de la Défense, se dit être « convaincue que l’Allemagne doit devenir plus active, y compris en matière de politique de sécurité ».

L’Allemagne, qui ne dispose pas elle-même d’une force de dissuasion nucléaire, héberge cependant une vingtaine d’armes atomiques sur son sol fournies par les États-Unis sous la bannière de l’OTAN, et sous commandement exclusivement américain. En effet, parmi les trois puissances nucléaires de l’OTAN que sont les États-Unis, la France et le Royaume-Uni, seuls les États-Unis fournissent des armes pour le partage nucléaire. Il est également à noter que depuis le Brexit, la France est le seul membre de l’Union européenne disposant elle-même de l’arme atomique, parmi les 27 pays membres. En novembre dernier, Emmanuel Macron avait déclenché un tollé auprès de ses alliés, et notamment auprès de l’Allemagne, en déclarant que nous assistions à « la mort cérébrale » de l’OTAN. Face à cette critique, le secrétaire général de l’Alliance avait alors répondu que « la sécurité de l’Europe dépend du lien transatlantique », et que sans les États-Unis dans l’OTAN, « on divise l’Union européenne et on l’affaiblit », avait-il déclaré. En résumé, sans les États-Unis aux commandes, l’Union européenne aurait à craindre pour sa sécurité. Une Union Européenne à la remorque des États-Unis, potentiellement en danger et menacée donc, mais menacée par qui ?

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
giorgio guido novi
6 mois il y a

donc les collabos des yankees demandent de livrer notre arsenal nucleaire a l,allemagne ou aux usa cas flagrant de haute trahison!!

Jacques Abel
6 mois il y a

Voilà, on a tout ce qu’il faut pour être les patrons en Europe, faut juste qu’on ait quelqu’un à la tête du pays qui sache s’en servir correctement. Le seul intérêt dans cette déclaration, c’est que les allemands reconnaissent implicitement que ce sont eux qui sont responsables du malheur des juifs durant la dernière guerre, parce qu’au train où vont les choses, sur 24 heures de diffusion télé en France, il est rare qu’il y en ait une où l’on ne parle pas du nazisme, si bien que, si un jour les arabes virent les israéliens de Palestine, on est… Lire la suite »