Le CRIF ne va pas être content !

Source : Investig’Action


La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a frappé ce jeudi un coup majeur sur les tentatives d’Israël pour réduire au silence ses critiques, en renversant les condamnations pénales de 11 militants des droits palestiniens en France. La Cour a jugé à l’unanimité que les condamnations contre les militants pour avoir appelé les acheteurs à boycotter les produits israéliens violaient la garantie de la liberté d’expression de la Convention européenne des droits de l’Homme.

La Cour a ordonné au gouvernement français de payer à chaque militant 7000 euros au titre des dommages et leur a aussi accordé le remboursement des frais judiciaires.

Cette décision est un coup de pouce important au mouvement de boycott, désinvestissement et sanctions qui vise à faire pression sur Israël pour mettre fin à ses crimes contre les Palestiniens et à ses violations du droit international. « Cette décision capitale de la Cour est une victoire décisive pour la liberté d’expression, pour les défenseurs des droits humains et pour le mouvement BDS en faveur de la liberté, de la justice et de l’égalité des Palestiniens », a dit Rita Ahmad au nom du Comité national palestinien de Boycott, désinvestissement et sanctions (BNC).

Le jugement aura des implications majeures sur la répression étatique du mouvement BDS dans toute l’Europe, particulièrement en Allemagne où les « défenseurs des droits palestiniens sont confrontés à d’âpres restrictions de leurs droits civiques », a ajouté le BNC.

Israël et son lobby ont ces dernières années encouragé les gouvernements du monde entier à passer des lois et mettre en oeuvre des politiques destinés à réduire au silence les défenseurs des droits palestiniens.

Amnesty International aussi a salué le jugement.

« La décision historique d’aujourd’hui établit un précédent important qui devrait mettre fin à l’utilisation abusive des lois anti-discrimination pour cibler des militants faisant campagne contre les violations des droits humains perpétrées par Israël contre les Palestiniens », a dit Marco Perolini, un chercheur pour le groupe de défense des droits humains en France.

Cette décision intervient au moment où Israël poursuit ses plans d’annexion de larges parties de la Cisjordanie occupée, sans nul doute encouragé par l’échec de l’Union européenne et de ses états membres à prendre une quelconque mesure significative pour l’arrêter.

Cliquez ici pour lire la suite.

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Le Perlier
1 mois il y a

On peut avoir tendance à penser que, dans cette guerre au Moyen-Orient, entre ces fils de Sem que sont les Arabes et les Juifs, la sélection naturelle voudrait que le meilleur gagne… Mais, accuser d’antisémitisme ceux qui prennent parti pour les uns contre les autres devient carrément absurde, précisément parce qu’Arabes et Juifs étant sémites, on voit mal ce qui justifierait cette accusation… Encore que… (et cela devient carrément farfelu !) Encore que… Les Juifs qui fondèrent Israël au nom de la déclaration Balfour ainsi que la majorité de ceux qui dirigent Israël aujourd’hui soient plus souvent Ashkénazes que Séfarades.… Lire la suite »