Auteur :

La commissaire de police avait été entendue mardi 5 février dans le cadre de l’enquête sur les conditions d’enregistrement d’une conversation controversée entre Alexandre Benalla et Vincent Crase.

La responsable du groupe de sécurité du Premier ministre a démissionné jeudi 7 février afin d'”écarter toute polémique”, tout en niant être liée à une conversation controversée entre Alexandre Benalla et Vincent Crase dont un enregistrement a été révélé par Mediapart, a annoncé Matignon.

Lors d’un entretien avec le Édouard Philippe, Marie-Élodie Poitout a démenti “être d’une quelconque façon liée à une rencontre entre messieurs Benalla et Crase fin juillet. Toutefois, consciente de la sensibilité de sa fonction et soucieuse d’écarter toute polémique, la cheffe du GSPM a demandé au Premier ministre d’être affectée sur une autre mission au sein du ministère de l’Intérieur”, a indiqué le cabinet d’Édouard Philippe.

La policière avait été entendue mardi 5 février dans le cadre de l’enquête sur les conditions d’enregistrement d’une conversation controversée entre Alexandre Benalla et Vincent Crase et diffusée par Mediapart, a-t-on appris mercredi d’une source proche du dossier.

La cheffe de la sécurité du Premier ministre a été entendue par la brigade criminelle, a précisé cette source, confirmant une information du Parisien. Selon le quotidien, la commissaire de police a nié avoir effectué ces enregistrements. Cette enquête a été déclenchée après des informations transmises par Matignon au parquet de Paris, avaient indiqué des sources concordantes plus tôt dans la journée.

Source rtl.fr – lire la suite de l’article

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
bernard dzialach
1 année il y a

Peut-on honnêtement croire que la “justice” veuille interroger une Commissaire qui plus est CHEF de la sécurité de l’Elysées sans “biscuits” ?