SOLIDARITE Renaud Muselier promet que l’argent sera utilisé en «toute transparence»…

Le montant de la cagnotte en ligne pour les forces de l’ordre blessées lors des manifestations des « gilets jaunes », lancée par le président LR de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur Renaud Muselier, sera remise jeudi matin aux Invalides, à Paris, a-t-on appris de sources concordantes mercredi.

Près de 1,4 million d’euros seront reversés à l’amicale de la police nationale, une « association d’entraide » qui oeuvre pour les gendarmes, policiers et sapeurs-pompiers, a précisé à l’AFP l’association.

Cette cagnotte avait été lancée sur la plateforme en ligne Leetchi en réaction à celle créée en soutien à l’ex-boxeur Christophe Dettinger, soupçonné d’avoir agressé deux gendarmes à Paris le 8 janvier, et qui était jugé pour ces faits mercredi. La cagnotte sera remise au cours d’une cérémonie à l’hôtel des Invalides, à laquelle participera le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner. Selon l’amicale de la police nationale, une convention permettant de définir les modalités de rétribution de la cagnotte sera signée entre le patron de la région Paca et l’amicale.

Cagnotte coupée en deux

Comme annoncé par Renaud Muselier, environ un million d’euros sera versé directement aux membres des forces de sécurité, civils ou militaires, blessés lors des manifestations des « gilets jaunes ». Le reste du montant, soit 430.000 euros, sera réparti entre les orphelinats des différentes forces concernées, a expliqué l’Amicale de la police nationale.

Renaud Muselier s’est félicité du « succès inédit » de cette cagnotte, affirmant au Parisien que « ce clin d’oeil de la France silencieuse a fait du bien à ceux qui sont en première ligne ». Si elle a su mobiliser de nombreux donateurs, le principe de cette cagnotte avait été critiqué par le directeur général de la police nationale (DGPN), Éric Morvan, avant que celui-ci ne modère ses propos.

« La police nationale n’a pas besoin de cagnotte », avait déclaré le patron des policiers, sur France Inter, le 11 janvier. « Cette fracture (…) qui se manifeste à coups de cagnottes peut à certains égards friser l’indécence. S’il y a de la générosité dans ce pays, manifestons-là à la recherche médicale ou à l’enfance en danger mais les policiers n’ont pas besoin de cagnotte », avait-il expliqué.

Source 20minutes.fr – lire la suite de l’article

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales | Plan du site

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account