Kemi Seba arrêté puis expulsé du Burkina Faso sans explication


Il va poursuivre les autorités burkinabés en justice

Auteur :

Le militant panafricaniste Kemi Seba a été arrêté et expulsé du Burkina Faso alors qu’il devait participer à une « marche de protestation contre la présence de militaires français au Sahel ».

Arrestation de Kemi Seba

Invité par le mouvement de Coalition des patriotes du Burkina Faso, Kemi Seba devait participer ce vendredi 29 octobre, à une marche de protestation pacifiste à Bobo-Dioulasso. Or, le panafricaniste n’a même pas eu le temps de se rendre sur le lieu du rassemblement. En effet, d’après Hery Djehuty, le coordinateur international de l’ONG d’Urgences Panafricanistes, Kemi Seba a été interpelé puis expulsé vers le Bénin sans qu’on ne lui en indique le motif.

« Je suis arrivé le 28 octobre [à Ouagadougou, où] j’ai donné des interviews avant de prendre la route vendredi pour Bobo-Dioulasso. On s’est fait arrêter par des policiers qui m’ont juste dit qu’ils exécutaient des ordres. […] On nous fait garder dans un commissariat de la zone pendant 2-3h, sans jamais nous dire le motif de l’arrestation, aucun document légal, aucun document officiel » précisait Kemi Seba.

Le président de l’ONG Urgences Panafricanistes a expliqué la suite de son arrestation lors de son live Facebook. Le militant a été amené à Ouagadougou où il a été gardé de 17h jusqu’au lendemain matin 8h. Les autorités lui ont refusé à treize reprises le droit de joindre un avocat. Puis, il a été amené à l’aéroport. Une minute avant son entrée dans l’avion, les autorités lui auraient expliqué qu’ils le renvoyaient au Bénin, toujours sans lui fournir aucune explication.

Juan Branco sera l’avocat de Kemi Seba

« En termes de violation des droits des citoyens de la Cedeao [Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest], les autorités du Burkina Faso ont dépassé les limites de l’irresponsabilité judiciaire » critiquait le panafricaniste. Lors de son live, le militant expliquait également que des actions en justice devraient être menées contre les autorités burkinabés. En effet, suite à sa mésaventure, Kemi Seba a fait appel à Juan Branco pour assurer sa défense. L’avocat Français sera accompagné de deux homologues, Prosper Farama et Khoureyssi Ba.

 

« Risques de troubles »

D’après l’AFP, la manifestation en question a été interdite par le gouverneur de la région pour « risques de troubles ». Au Burkina Faso, Kemi Seba a déjà été condamné pour « outrage » au président Roch Marc Christian Kaboré.  En effet en décembre 2019, il écopait ainsi de deux mois de prison avec sursis. Engagé dans la lutte contre le néocolonialisme français, le militant est interdit d’entrée dans plusieurs pays africains comme le Sénégal, la Côte d’Ivoire ou encore le Togo.

Le Média pour Tous


Comprendre le combat de Kémi Séba, voir ou revoir :

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
4 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Anthony Lo(@anthony-lo)
1 mois il y a

Je vais me faire l’avocat du diable mais, ça ne le dérange pas d’appeler un avocat français à l’aide? Y’a pas d’avocat au Burkina Faso ou au Bénin?

Koffi(@koffi)
22 jours il y a
Reply to  Anthony Lo

Il a plusieurs avocats Africains et il critique l’olligarchie francaise, il n’a pas de problèmes avec les français normaux qui sont aussi dans une lutte verticale. De plus que c’est Juan Branco qui lui a lui même proposé ses services

Toubab or not toubab
1 mois il y a

Le panafricaniste en panne d’africanisme. Ton combat n’intéresse pas du tout tes frères africains, car ils rêvent tous de venir en Europe pour être asservis par les grands méchant toubabs.
À mon avis t’as pas choisi la bonne cause, essaye plutôt de militer pour le contrôle des naissances, ça évitera au continent africain de connaitre famines et chaos d’ici à la fin de ce siècle.

Koffi(@koffi)
22 jours il y a

EN France il faut d’abord commencer à limiter vos naissances car les gilets jaunes sont dans les rues et ils crèvent la dalle 🤭

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account