Trump ne cache pas son jeu

Auteur :

Le Président américain a dévoilé hier une proposition de plan de paix pour le Proche-Orient, censée apporter une solution durable aux Israéliens et aux Palestiniens. Donald Trump a ainsi présenté officiellement devant la presse internationale son plan, au côté de Benjamin Netanyahou, Premier Ministre d’Israël. Prévoyant notamment « la souveraineté israélienne sur des territoires occupés », ce plan mort-né est déjà rejeté par les Palestiniens.

Jérusalem, capitale indivisible d’Israël

Ce 28 janvier 2020 à la Maison Blanche, en compagnie du Premier Ministre israélien Benjamin Netanyahou, Donald Trump a vanté un plan de paix de 80 pages, « le plus détaillé » jamais présenté. Lors de cette allocution, le Président américain a martelé que « Jérusalem restera la capitale indivisible d’Israël ». Tenant une place centrale dans les religions juive et musulmane, Palestiniens et Israéliens revendiquent Jérusalem comme capitale. Pour ménager les sensibilités, l’administration Trump a évoqué une possible capitale d’un futur Etat palestinien à Jérusalem-Est.

De nombreuses conditions imposées aux Palestiniens

Le Président américain a parlé d’une solution « réaliste à deux États », une « chance historique » pour les Palestiniens d’obtenir un État indépendant. Derrière les bons mots et la communication, ce plan impose des conditions fortes aux Palestiniens, tout en offrant Jérusalem et les colonies aux Israéliens. Mais les obligations demandées à la Palestine ne s’arrêtent pas là.

« Ma vision présente une occasion gagnant-gagnant pour les deux parties, une solution réaliste à deux États qui résout le risque que représente un État palestinien pour la sécurité d’Israël », a d’abord expliqué Trump. Tout en précisant que le futur État palestinien ne verrait le jour que sous plusieurs conditions, dont « le rejet clair du terrorisme ». La Maison Blanche a de surcroît fait savoir en début de soirée que le plan Trump proposait un « État palestinien démilitarisé ».

« Aucun Palestinien, aucun Israélien ne devra quitter son foyer », a également assuré Donald Trump. Il a enfin déclaré avoir envoyé une lettre au Président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas pour l’informer de son plan. Une prise de parole commune avec Israël depuis les USA, et une simple lettre pour l’autorité palestinienne, cherchez l’erreur.

Pour Netanyahou, Trump est « le plus grand ami qu’Israël ait jamais eu »

Netanyahou : « les colonies reconnues comme faisant partie d’Israël »

Après l’intervention de Donald Trump, le chef du gouvernement israélien a pris la parole et confirmé les craintes que pouvaient avoir les Palestiniens depuis quelques jours. Benjamin Netanyahou a en effet affirmé que Washington allait reconnaître les colonies comme faisant partie d’Israël. Il a également déclaré que les Palestiniens devraient reconnaître Israël comme « État juif ». Les réfugiés palestiniens n’auront pas droit au retour en Israël, a-t-il également annoncé, suivant les dires de Trump.

Sur la base d’un tel plan, Benjamin Netanyahou se dit prêt à négocier avec les Palestiniens « un chemin vers un futur État ».

Donald Trump, le meilleur ami à la Maison Blanche qu’Israël n’ait jamais eu

Maintes fois reporté, le plan de paix américain semble déjà compromis aussitôt sa divulgation faite, les Palestiniens jugeant l’administration Trump partiale. Le Président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a refusé, au cours des derniers mois, les offres de dialogue du Président américain et juge son plan « déjà mort ». Et le Premier ministre palestinien, Mohammed Shtayyeh, avait appelé par avance la communauté internationale à boycotter le projet, contraire selon lui au droit international. Interrogé par RT France, l’ancien diplomate français Michel Raimbaud qualifie le plan Trump d’un « acte de piraterie diplomatique ». Selon lui, « les Palestiniens sont les grands oubliés de cette affaire ».

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
6 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Pierre Jean
5 mois il y a

Une fois de plus des gouvernements neoliberaux, formés par des cyniques, crétins, clowns, donneurs des leçons, magouilleurs, protecteurs de voyous, fous de Dieu, enfin ce type des gouvernements nous poussent à la folie totale. Confisquent la diplomatie, s’imposent avec leurs bombes atomiques, entre autres armes fatales, sans oublier protecteurs des gouvernements dictatoriaux surtout quand leurs intérêts se trouvent en jeu. Par contre, nous avons en Europe actuellement des gouvernements qui passent leur temps à donner des leçons de morale aux autres en oubliant que les deux grandes guerres ont eu lieu dans notre territoire et aujourd’hui sont incapables de faire… Lire la suite »

chris
5 mois il y a
Reply to  Pierre Jean

Bonjour Je me permets de vous demander un peu plus de précision je viens de lire votre commentaire je suis un petit peu pour une fois j’ai du mal à avoir un avis mettre un commentaire personnellement un peu perdu dans tout ça après tout je ne connais pas ces endroits je ne je ne me rends pas dans ces pays régulièrement j’ai du mal à comprendre l’histoire le passé de certaines choses je me demande