Irène Frachon (lanceuse d’alerte dans l’affaire Mediator) appelle à se faire vacciner contre le Covid-19


Par Ouest France

Jusqu’à présent, Irène Franchon ne s’était pas encore exprimée sur l’épidémie de Covid-19. Aujourd’hui, la célèbre pneumologue brestoise qui a révélé le scandale du Mediator, a décidé de prendre la parole à travers une tribune publiée sur le site du Parisien. Plusieurs raisons la poussent à sortir de sa réserve.

Si elle décide de s’exprimer aujourd’hui, c’est tout d’abord parce que son nom est utilisé, contre son gré, par les anti-vaccins sur les réseaux sociaux. « On me rapporte en permanence que le Mediator et mon nom sont utilisés comme une caution à la défiance et au complotisme sur les réseaux sociaux. Je lis des messages contre la vaccination disant : Irène Frachon a donné quinze ans de sa vie pour ce combat et ces empoisonneurs sont toujours là.


LIRE LA SUITE.

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Louis de Jonghe
2 mois il y a

Nous avons heureusement notre libre-arbitre, il y a suffisamment d’informations corroborées qui incitent à la plus grande réserve à l’égard de cette vaccination expérimentale avec nanoparticules toxiques à terme…S’il y a des lanceurs d’alerte qui ont des intérêts matériels justifiant de rejoindre la cabale génocidaire des mondialistes, je ne sais sur quelles bases Irène Frachon s’exprime, mais il est certain qu’elle ignore les réalités désastreuses déjà évidentes des vaccinations…

Avlula
2 mois il y a

C’est évident qu’en mettant en avant les plus dingues des opposants au covidisme et aux injections expérimentales, on aurait des gens qui se sentiraient obligés de prendre publiquement leurs distances, par dégoût et conformisme. Ce qui est excessif est insignifiant. Après ça ne reste qu’un argument d’autorité, même si ce n’est pas sympa pour les futurs et présents (vrais) lanceurs d’alerte.

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account