Un autre la touche sûrement à sa place !

Source : Sputnik


Alors que la France manquait de masques à la mi-mars, Tewfik Derbal, qui collaborait encore avec Olivier Véran quelques semaines plus tôt, avait intention d’obtenir une commission sur l’achat des FFP2, rapporte Mediapart dans une enquête sortie le 9 mai. Il a quitté son nouveau poste de collaborateur d’une députée LREM après les questions du média.

Mediapart a mené une enquête portant sur la pénurie de masques en France et a établi qu’un ex-collaborateur d’Olivier Véran, Tewfik Derbal, voulait toucher une commission sur l’achat de masques FFP2.

D’après le site d’information, une société française d’import-export avec la Chine s’est tournée début mars vers ses fournisseurs et a trouvé des masques FFP2 en grande quantité.

«La société gérait l’envoi par cargo en moins de sept jours et assurait la conformité de la transaction», a indiqué à Mediapart Abou (dont le nom est modifié), un homme d’affaires mandaté par cette société. Elle a tenté de commencer des négociations avec la France en envoyant des courriels mais en vain. Ainsi, mi-mars, Abou a laissé des messages sous pseudo sur les réseaux sociaux.

«Je dispose de millions de masques FFP2 et de beaucoup de matériel médical (j’ai même du FFP1). Je rappelle que je suis disposé à livrer n’importe quel pays assez rapidement. Faites passer à vos dirigeants», a-t-il écrit.

Lire la suite de l’article ici.

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Claude Tartas
2 mois il y a

Qui peut s’étonner que La République En Mensonge ait dans ses rangs ce genre de personnage. Il suffit de regarder la profession de ces députés, une grande majorité de libéraux assoiffés de fric. Aucun n’est passé par la case bénévoles, ONG sanitaires, la seule chose qui les guide, la mentalité de rapace tout pour moi. L’exemple du chef.