Deux mois après l’incendie de Notre-Dame de Paris, le parquet de Paris a écarté mercredi la piste criminelle et ouvert une information judiciaire pour dégradations involontaires en raison de violation des règles de prudence et de sécurité.

Une cigarette mal éteinte ou un dysfonctionnement électrique pourraient être la cause de l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, survenu le 15 avril dernier, a indiqué procureur de la République de Paris dans un communiqué.

L’enquête préliminaire est désormais clôturée. «En l’état, aucun élément ne permet d’accréditer l’hypothèse d’une origine criminelle», a déclaré Rémy Heitz. «Si certaines défaillances (…) ont été mises en évidence, les investigations réalisées ne permettent cependant pas, à ce jour, de déterminer les causes de l’incendie», a-t-il ajouté.

Selon Rémy Heitz, plusieurs hypothèses ont retenu l’attention des enquêteurs, dont celles d’un dysfonctionnement du système électrique ou d’un départ de feu occasionné par une cigarette mal éteinte, «sans qu’il soit possible d’en privilégier une à ce stade». «Des investigations plus approfondies, justifiant notamment un important travail d’expertise, vont désormais devoir être menées», a-t-il ajouté.

Elles seront réalisées dans le cadre d’une information judiciaire contre X ouverte mercredi pour «dégradations involontaires par incendie, par violation manifestement délibérée d’une obligation de prudence ou de sécurité».

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account