Guerre en Ukraine : l’analyse de Jacques Sapir


Par Jacques Sapir pour Front Populaire

Nous relayons ici le point de vue nuancé – et c’est rare en temps de crise, et plus encore en temps de guerre – de Jacques Sapir, paru sur le site Front Populaire. Sortons de la binarité « gentils » VS « méchants » et tentons de comprendre les événements en profondeur !


Membre étranger de l’académie des sciences de Russie, Jacques Sapir est un des observateurs les plus pertinents du monde russe, de son économie et de son histoire. Nous publions sa réaction aux opérations militaires déclenchées cette nuit par la Russie sur le territoire ukrainien.

Les évènements survenus dans la nuit du 23 au 24 février 2022 entre la Russie et l’Ukraine sont graves. La décision de la Russie d’intervenir militairement massivement et de procéder à des opérations militaires sur l’ensemble du territoire ukrainien est injustifiée et de ce fait inadmissible.

La défense des populations de Donetsk et Luhansk ne justifiait nullement une telle escalade et une telle opération. Bien sûr, l’ONU avait établi que la grande majorité des victimes des affrontements sur la « ligne de contact » était des personnes relevant des autorités des Républiques « auto-proclamées ». De 2018 à 2021, 381 civils avaient péri, dont 310 sur le territoire des deux Républiques. Il faut le rappeler, les provocations venant de la part des unités ukrainiennes ne faisaient aucun doute. Mais, ces provocations étaient en baisse évidente et, surtout, elles n’avaient nullement la dimension d’un « génocide ». L’exagération du propos dessert la crédibilité du récit russe.

La présence des troupes de la Russie sur la ligne de contact, voire des frappes ciblées sur les moyens déployés par les forces ukrainiennes sur cette ligne de contact, moyens qui – suivant les accords de Minsk-2 – auraient dû être retirés, était amplement de nature à ramener le calme.

De même, le gouvernement russe parle de « dénazification » de l’Ukraine. La présence de mouvements nationalistes, néo-nazis, en Ukraine est une réalité connue et documentée. Mais, ces mouvements restent minoritaires au sein de la population et du gouvernement. La réalité de l’Ukraine est plus un régime oligarchique, fortement corrompu, largement pénétré par des intérêts privés étrangers et en partie en provenance des États-Unis, qu’un régime néo-nazi. Ici encore, la communication du gouvernement russe se discrédite en employant ce terme.

Le gouvernement russe joue pleinement la carte du précédent de l’intervention du Kosovo. Il convient de se souvenir que l’action des États-Unis et de l’OTAN y constitua une véritable rupture pour le gouvernement russe. Evgueny Primakov, en route pour Washington, fit détourner son avion pour retourner à Moscou quand les bombardements de l’Otan sur Belgrade commencèrent. Les pays de l’OTAN s’abritèrent, à l’époque, sous la fiction du concept de « guerre humanitaire » et inondèrent la presse occidentale de fake news [1]. Mais la guerre de fait qu’ils menèrent contre la Serbie n’avait rien d’humanitaire et constitua une violation patente du droit international, violation à laquelle, hélas, la France fut connivente. Le pouvoir mis en place au Kosovo dans les fourgons de l’OTAN multiplia les exactions, les unes plus horribles que les autres [2].

Alors, autant ce précédent peut valider la reconnaissance unilatérale de l’indépendance des deux Républiques de Donetsk et Luhansk, ce que j’ai dit et écrit à plusieurs reprises, autant il ne peut s’appliquer aux opérations qui sont menées depuis le matin du 24 février. Dire que l’OTAN et les États-Unis ont mené des opérations injustifiées et donc inqualifiables sur la Serbie ne saurait de quelconque façon justifier le droit à la Russie de faire de même sur l’Ukraine. Ce qui est injustifié et inqualifiable dans un cas le reste dans l’autre.

Lire la suite

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

©2022 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account