Auteur :

L’usage de lanceurs de balles de défense par les forces de l’ordre est soupçonné d’être à l’origine de la blessure à la tête d’un homme de 47 ans. L’Inspection générale de la police nationale a été saisie.

Dans quelles conditions un manifestant a-t-il été blessé grièvement à la tête, samedi 12 janvier, lors de la manifestation des « gilets jaunes » à Bordeaux ? Souffrant d’une hémorragie cérébrale, Olivier, pompier volontaire de 47 ans, a été placé en coma artificiel, mais les médecins sont « rassurants pour la suite », a précisé sa femme à Sud-Ouest. L’Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie, lundi 14 janvier.

Le défilé se déroulait dans le calme, samedi, empruntant les principales artères du centre-ville pendant plus de deux heures. Les manifestants, venus en masse pour ce neuvième week-end de mobilisation, ont pris possession de la rue Sainte-Catherine, une artère très commerçante et habituellement très fréquentée.

Mais les badauds venus profiter des soldes ont rapidement laissé la place aux « gilets jaunes ». Plusieurs axes du quartier sont alors barrés par les forces de l’ordre qui ont quadrillé la zone, pour canaliser la foule.

Source lemonde.fr – lire la suite de l’article

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments