Donald tente "Une pierre deux coups"?.

Le président américain s’est exprimé après les fusillades d’El Paso et Dayton, qui ont fait au moins 29 morts en moins de 24 heures. Il souhaite encadrer davantage la vente d’armes mais également réformer la loi sur l’immigration.

«Nous ne pouvons pas laisser ceux qui ont été tués à El Paso, au Texas, et à Dayton, dans l’Ohio, mourir en vain. De même pour ceux qui ont été si gravement blessés. Nous ne pourrons jamais les oublier, pas plus que les nombreux [autres tués] avant eux. Les Républicains et les Démocrates doivent s’unir pour obtenir de solides vérifications des antécédents [pour l’obtention d’armes à feu], peut-être en couplant cette législation avec une réforme, tellement nécessaire, sur l’immigration. Il faut que quelque chose de bien, sinon de GRAND, sorte de ces deux événements tragiques», a tweeté Donald Trump le 5 août.

La publication du président américain intervient alors qu’il a prévu de s’exprimer publiquement dans l’après-midi au sujet des récentes tragédies d’El Paso et de Dayton, qui ont coûté la vie à 29 personnes au total.

Dans la foulée des deux fusillades qui ont eu lieu à quelques heures d’intervalle, des voix n’avaient pas tardé à s’élever au sujet de la législation américaine sur la vente d’armes, notamment du côté des démocrates. «Il y a plus de 5 millions d’armes d’assaut dans [nos] rues, ce qui est plus qu’au sein de l’armée américaine. C’est fou. Nous devons interdire la vente, la distribution et le transfert d’armes d’assaut aux États-Unis», avait par exemple tweeté le sénateur Bernie Sanders.

La question de la législation sur les armes à feu et leur possession (le deuxième amendement de la Constitution des Etats-Unis stipule qu’«il ne pourra être porté atteinte au droit du peuple de détenir et de porter des armes») s’invite régulièrement dans le débat public américain, opposant traditionnellement les démocrates aux républicains.

Concernant «la réforme sur l’immigration» évoquée par Donald Trump, la proposition aborde une thématique pour le moins délicate alors que l’assaillant d’El Paso aurait confié aux enquêteurs qu’il avait voulu «tirer sur le plus de Mexicains possible», selon ABC News.

Fervent défenseur de la construction d’un mur à la frontière américano-mexicaine, le président des Etats-Unis a reçu le 26 juillet l’autorisation par la Cour suprême américaine d’utiliser 2,5 milliards de dollars venus du Pentagone afin de fortifier la frontière.

Le président américain a en outre pointé du doigt le rôle joué par les médias. «Les médias ont une grande responsabilité quant aux vies et à la sécurité dans notre pays. Les fake news ont grandement contribué à la colère et la rage qui se sont développées durant de nombreuses années», a-t-il écrit sur Twitter. «La couverture des informations doit commencer à être équitable, nuancée et non partisane, sinon ces terribles problèmes ne feront que s’aggraver !», s’est-il exclamé.

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Jacques Abel Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
Jacques Abel
Invité
Jacques Abel

Le fait nouveau, est que Trump ait qualifié les suprémacistes blancs de terroristes et comparé leurs actes à des crimes contre l’humanité. Ce n’est pas rien, car quand on sait qui sont les chantres de la liberté d’expression aux USA, ceux qui offrent à chacun la possibilité de déverser les frustrations qu’il éprouve en lui-même en une haine contre les autres, les fondateurs des sites 8sash ou goldwater, on ne peut plus douter qu’il y a une réelle volonté de manipuler les masses derrière cette opportunité donnée de pouvoir dire sur certains ce que l’on veut, tout en ayant pris… Lire la suite »

Jacques Abel
Invité
Jacques Abel

Le fait nouveau, est que Trump ait qualifié les suprémacistes blancs de terroristes et comparé leurs actes à des crimes contre l’humanité. Ce n’est pas rien, car quand on sait qui sont les chantres de la liberté d’expression aux USA, ceux qui offrent à chacun la possibilité de déverser les frustrations qu’il éprouve en lui-même en une haine contre les autres, les fondateurs des sites 8sash ou goldwater, on ne peut plus douter qu’il y a une réelle volonté de manipuler les masses derrière cette opportunité donnée de pouvoir dire sur certains ce que l’on veut, tout en ayant pris… Lire la suite »

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account