Avant d'achever les retraites, achevons les fantômes

Auteur :

Charles Prats, magistrat à l’Association Professionnelle de la Magistrature (AMP) a récemment révélé des chiffres concernant la fraude à la sécurité sociale.

Il met en évidence un écart gigantesque entre les 12,4 millions de personnes nées à l’étranger, percevant des prestations de la sécurité sociale, quand l’INSEE comptabilise 8,2 millions de personnes nées en dehors du territoire, résidents sur le sol français ! À quoi correspond donc cet écart de 4,2 millions de personnes d’origines étrangères et bénéficiant de prestations sociales ?

Ce 3 mars 2020 s’est tenue à l’Assemblée Nationale une commission d’enquête relative à la lutte contre les fraudes aux prestations sociales. C’est lors de cet évènement que M. Charles Prats, magistrat au TGI de Paris, a exposé ses recherches, mettant en lumière le manque de cohésion entre les chiffres donnés par le Sénat et ceux de l’INSEE. Pas moins de 2,5 millions de « fantômes » touchent au moins une prestation de l’assurance maladie en France !

D’après le rapport du Sénat, parmi les 12,4 millions de personnes nées à l’étranger et ayant droit aux prestations sociales, 33% d’entre elles touchent une pension retraite, et 43% les allocations de la CAF. Selon l’INSEE, 8,2 millions de personnes nées à l’étranger résident sur le sol français. Mais qui sont ces 4,2 millions de personnes restantes ? Si l’on soustrait les retraités résidents à l’étranger et les résidents des territoires d’outre-mer, nous tombons sur le chiffre inquiétant de 2,5 millions de « personnes » aux abonnés absents (sauf pour empocher l’argent public bien sûr). Le magistrat au TGI de Paris dénonce une fraude certaine et demande indirectement au gouvernement, lors de la commission d’enquête : « C’est qui les deux millions et demi minimum de gens qui sont là et qui touchent des prestations sociales dans notre pays ? […] si c’est pas de la fraude, c’est qui ? »
Cela représente 30 milliards d’euros qui se volatilisent chaque année.

En 2000, Lionel Jospin avait facilité la partie administrative aux personnes nées en dehors du territoire pour qu’elles puissent accéder à la sécurité sociale. Seule la présentation visuelle d’un extrait de naissance était nécessaire pour l’obtenir. Une enquête menée en 2010 a démontré que de nombreux documents étaient frauduleux, laissant paraître un préjudice financier pour l’organisme s’élevant à 14 milliards d’euros par an. Malgré ce rapport, Jean-Marie Vanlerenberghe, le rapporteur général du Sénat a conclu, et ce, sans consulter les enquêteurs ayant travaillé sur l’affaire, que la fraude était relativement peu élevée…

Sur son compte tweeter, M. Charles Prats laisse entendre que ce n’est que la partie émergée de l’iceberg : « 30 milliards d’euros par an, et cela rien que sur le problème des immatriculations frauduleuses des personnes soit disant nées à l’étranger […] une différence massive qui démontre que nous faisons fasse à des fraudes très organisées, cela ne peut pas être de la fraude d’un individu isolé, c’est un véritable système structuré de détournement de l’argent public ».

Alors, à qui profite le crime ?

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
3 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Zora
4 mois il y a

C’est merveilleux on se doute bien de tout ce qu’ils font il est quand même temps d’agir et d’empêcher c’est criminel et ses voleurs en fait tout ce qu’on veut du continuer à faire ça de toute façon c’est interdit par la loi c’est interdit par même je dirais le raisonnement une main par tu le sens de la moralité ils n’ont pas par leurs lois qui crée même parce que les lois non plus de sens à l’heure actuelle elles sont faites pour défendre ses jean au pouvoir qui dépouille tout le monde et qui reste dans l’impunité c’est… Lire la suite »

Pierre Jean
4 mois il y a

Je suis moitié de l’année dans un pays de l’Europe communautaire, mais je garde ma résidence fiscale en France. Je découvre assez souvent des français vivant à l’étranger qui touchent des prestations sociales. C’est honteux. J’ai découvert un français qui est arrivé à Paris avec sa fille en bas âge, il a eu de la CAF des prestations pour lui comme père isolé, sa fille des prestations de cet organisme, en donnant l’ adresse de son père à Paris alors que ce monsieur a toujours vécu à l’étranger. Un autre est allé dans les Vosges visiter sa mère, et une… Lire la suite »

Barezeto
4 mois il y a

Bonjour. 30 milliards et même si ce n’est que 14, 12 millions de personnes et même si ce n’est que 2.5 millions… Des chiffres énormes ! Mais de qui parle-t-on ? Des migrants sans papiers débarqués de leur zodiac, des réfugiés politiques avec papiers, des travailleurs détachés venant de l’UE ou hors UE, des étrangers en contrat de travail français, des touristes avec ou sans visa, des gens nés ailleurs mais naturalisés donc français, des français nés tout simplement à l’étranger ? On ne peut pas additionner bêtement tous ça. Si on le fait quand même, c’est sciemment avec une… Lire la suite »