Fraises en hiver : comment la grande distribution manipule les consommateurs


Par Raphaël D. pour Mr Mondialisation

Tout au long de l’hiver et encore davantage depuis le début du printemps, les fraises sont omniprésentes dans les étals des supermarchés, alors que les fraisiers ne commencent à produire qu’à partir du mois de mai sous nos latitudes. Provenant des grandes serres chauffées hollandaises ou des exploitations espagnoles, la majorité des fraises vendues en supermarchés ont une empreinte écologique désastreuse.

En Suisse, une enquête de Fédération Romande des Consommateurs insiste sur la responsabilité des enseignes de la grande distribution dans ce choix. Alors qu’ils déclarent simplement répondre à une demande (excuse éculée qui élimine toute responsabilité), ces entreprises ont en réalité recours à diverses stratégies marketing pour inciter à l’achat dès le mois de janvier, créant une distorsion de la notion de saison chez les consommateurs.

Comme beaucoup de fruits et légumes, les fraises sont vendues en toute saison par la grande distribution. L’approche des beaux jours coïncide avec une arrivée massive des fraises sur les étals des supermarchés. Il s’agit pourtant d’un fruit d’été, que les producteurs de nos régions ne commencent à vendre qu’à partir du mois de mai. Or les volumes de vente de fraises à la vente sont importants toute l’année, et en particulier à partir du mois de février, période à laquelle ces fruits sont largement mis en avant par les enseignes de la grande distribution pour maximiser les ventes hors-saison.

L’omniprésence des fraises espagnoles

Pour pouvoir produire des fruits, un fraisier a besoin d’une certaine chaleur, 20 degrés en journée et 8 la nuit. Une température impossible à atteindre sous nos latitudes sans la mise en place de certains dispositifs. Près de 50% des fraises consommées en Belgique proviennent ainsi de serres installées à la frontière belgo-hollandaise. Pour produire toute l’année, les serres sont chauffées, mais aussi éclairées en journée. Ce qui représente un coup énergétique et environnemental conséquent.

En France et en Suisse, la majorité des fraises vendues dans la grande distribution sont issues des exploitations intensives d’Andalousie. En plus des émissions liées au transport, les cultures de fraises en Espagne pèsent sur la rareté des ressources en eau et empiètent sur des territoires riches en biodiversité.

LIRE LA SUITE

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Emilien
10 jours il y a

Merci pour ce partage… Je suis producteur de fraises en touraine et les fraisiers sont actuellement en fleurs. Sous tunnel non chauffé, les fraises arrivent vers fin avril / début mai. Ce qui est le plus difficile, c’est de faire comprendre aux gens pourquoi nos fruits et légumes coûtent 4 fois plus cher que les produits importés ou même que les grosses structures françaises. Même avec ces prix de vente on ne se tire pas un gros salaire, bien moins que le SMIC. Avec l’inflation colossale décidée politiquement depuis des décennies par les dirigeants de la FED, les plus grosses… Lire la suite »

©2021 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account