La dernière papeterie française à fabriquer du papier 100% recyclé est menacée d’une fermeture définitive


Par Laurie Debove pour La Relève et la Peste

« Plutôt que de taper du poing sur la table, l’Etat français se tait. Plutôt que d’investir pour l’avenir, l’Etat français se désengage. » s’indignent les salariés.
La papeterie Chapelle-Darblay est un fleuron de l’industrie française. Seule usine du pays à produire du papier journal 100% recyclé, cette entreprise écologique et rentable est pourtant menacée de fermer définitivement le 15 juin. En effet, le groupe finlandais UPM, son propriétaire, a décidé de la démanteler pour délocaliser l’activité en Amérique du Sud et n’a pour l’instant accepté aucune offre de reprise. Au total, 750 emplois sont menacés. Alors que l’Etat français ne réagit pas, plus d’une centaine de militantes et représentants des salarié.es ont investi le parvis du Ministère de l’Economie et des Finances pour interpeller Bruno Le Maire. Une pétition a été lancée.

Une course contre la montre est engagée pour les 215 employés de la papeterie les « Pap Chap », comme ils se surnomment —  de la Chapelle-Darblay. L’usine, située à Grand-Couronnes, au sud-ouest de Rouen (76), est à l’arrêt depuis le 6 mai 2020 et sur le point d’être définitivement fermée le 15 juin.

Pourtant, l’usine pourvoit en tout 750 emplois directs ou indirects dans le bassin rouennais, et est un véritable modèle écologique dans l’organisation de ses moyens de production. Recycler une tonne de papier lui permet d’économiser : 2523 L d’huile, 26 500 L d’eau et 17 arbres.

« Avec son raccordement au rail et son accès à la Seine, l’usine récupérait annuellement 350 000 tonnes de papiers, soit l’équivalent du geste de tri de 24 millions de personnes. Elle produisait 240 000 tonnes de papiers recyclés par an, soit l’équivalent de 50% de la consommation française de papier journal. L’usine possède également une chaufferie biomasse capable de chauffer l’équivalent d’une ville de 20 000 habitants, ainsi qu’une station d’épuration pouvant subvenir aux besoins de 400 000 habitants. Elle est la démonstration qu’on peut concilier industrie et préservation de l’environnement. » précise la pétition

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account