Européennes : violente altercation entre Collard et Cohn-Bendit



Le député Rassemblement national Gilbert Collard a quitté ce dimanche 26 mai au soir le plateau de TF1 à la suite d’un vif accrochage avec Daniel Cohn-Bendit, qu’il a notamment traité de « faux cul de la politique ».

Les insultes ont fusé. Le député Rassemblement national Gilbert Collard a quitté ce dimanche 26 mai au soir le plateau de TF1 à la suite d’une violente altercation avec Daniel Cohn-Bendit, auquel il a notamment reproché d’être « vendu à Macron ».

La dispute a commencé dès l’arrivée sur le plateau de l’ancien eurodéputé écologiste Daniel Cohn-Bendit comme « grand témoin » de l’émission électorale de la première chaîne. « Il y a deux représentants de la République en marche sur le plateau. Tu es de trop », a lancé Gilbert Collard à Daniel Cohn-Bendit, qui a soutenu Emmanuel Macron pour l’élection présidentielle de 2017. Stanislas Guérini, président du parti La République en Marche (LREM), était déjà présent pour commenter les résultats de la majorité présidentielle.

Une ignoble ordure

Le ton est vite monté, Gilbert Collard traitant Daniel Cohn-Bendit de « faux cul de la politique » et de « vendu à Macron », tandis que son interlocuteur l’accusait d’être « une ignoble ordure » puis un « connard ». Les deux animateurs de la soirée ont tenté d’apaiser le débat: « Il n’y a pas de place à l’insulte ». Constatant que Daniel Cohn-Bendit restait sur le plateau, Gilbert Collard a prévenu qu’il donnait « ses derniers mots » avant de quitter le débat. Un accrochage aussi violent que soudain qu’a eu du mal à contenir Gilles Boulleau.

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
3 années il y a

Gilbert Collard a raison. On en a marre de Cohn-Bendit, cet allemand qui se permet de donner des leçons aux français depuis 1968. Il est l’un des artisans du déclin du sentiment national de la France. Il n’y a qu’en France que le nationalisme est un « gros mot ». Il suffit de regarder outre Manche pour voir combien Nigel Farrage (opposition, représentant le Brexit) est respecté et dispose d’un temps de parole conforme au résultat des urnes. Nos media dominants nous font le coup à chaque élection: On nous occulte le Frexit et on minimise les euro-sceptiques pendant la campagne; on… Lire la suite »

©2022 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account