Le nouvel étiquetage « environnemental » bientôt affiché sur les aliments favoriserait l’agriculture industrielle


Par Mr Mondialisation

En France, une nouvelle étiquette environnementale sera affichée sur les produits agricoles et alimentaires d’ici à la fin de l’année 2021. Cette mesure, qui s’inscrit dans le cadre de la loi relative à l’économie circulaire, vise à mieux informer les consommateurs sur l’impact environnemental des produits qu’ils achètent. Si l’intention est infiniment louable sur le fond, un grand nombre d’associations dénoncent aujourd’hui la méthode utilisée pour calculer cet Ecoscore. Dans un communiqué commun, elles déclarent que la base de données sur laquelle repose le calcul est incomplète, car elle ne prend pas en compte l’impact des pesticides ni le bien-être animal. Résultat : ce score pourrait en réalité favoriser une fois de plus l’agriculture industrielle ! Explications.

Greenpeace, Synabio, France Nature Environnement, la Confédération Paysanne, la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique (FNAB)… De nombreuses associations actives dans la transition agricole et la protection des consommateurs ont réagi à l’institution par la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire de l’Ecoscore, pensé sur le modèle du Nutriscore déjà affiché sur les produits alimentaires. Et pour cause, la méthode envisagée pour calculer ce score environnemental n’intègre pas tous les critères de durabilité, et omet de prendre en compte les effets délétères de certaines pratiques agricolesDans un communiqué, les associations dénoncent des modes de calculs qui « favorisent de manière aberrante l’agriculture intensive. »

Une base de données incomplète

A ce stade, la méthode envisagée par les autorités repose sur la base de données agricoles Agribalyse, mise au point par les experts de l’Ademe (Agence de l’environnement et la maîtrise de l’énergie) et de l’Inrae (Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement). Cette base de données recense 2500 produits alimentaires et 200 produits agricoles bruts, et fournit des indicateurs d’impacts environnementaux, incluant plusieurs étapes intervenant dans la fabrication des produits et prenant en compte certains enjeux environnementaux.

LIRE LA SUITE

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

©2021 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account