Les problèmes judiciaires continuent de poursuivre l’ancien PDG de Renault qui, sorti mercredi de la prison japonaise où il a passé plus de 100 jours, est maintenant poursuivi par la justice française pour avoir utilisé à son bénéfice personnel une prestation de 50.000 euros offerte par le château de Versailles à l’entreprise.

L’ancien PDG de Renault est toujours aux prises avec la justice. À peine sorti de la prison japonaise dans le cadre d’accusations de malversations financières, Carlos Ghosn s’est retrouvé dans le collimateur de celle-ci en raison de son mariage fastueux au château de Versailles, indique la presse.

Le parquet de Nanterre a ouvert une enquête préliminaire sur les conditions d’organisation de ce mariage célébré à Versailles en octobre 2016. L’ancien patron de Renault se voit reprocher d’avoir utilisé à son bénéfice personnel une prestation, évaluée à 50.000 euros, offerte par le château de Versailles à l’entreprise, a précisé Le Figaro.

Carlos Ghosn aurait obtenu la location du château et du Grand Trianon pour l’organisation de ses noces en contrepartie d’une convention de mécénat signée entre l’établissement public et la marque au losange, ce qui pourrait constituer un abus de bien social.

L’enquête a été confiée à l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales, a précisé le journal.

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales | Plan du site

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account