En Equateur, un candidat à la présidentielle tué par balles à la fin d’un meeting


Par le Monde

Auteur :

Fernando Villavicencio, un centriste de 59 ans, journaliste de profession, était l’un des huit candidats au premier tour prévu le 20 août. Selon les derniers sondages, il se classait deuxième en intentions de vote.

 

Le candidat à l’élection présidentielle équatorienne Fernando Villavicencio, deuxième dans les sondages, a été assassiné par balles, mercredi 9 août au soir, à la fin d’un meeting électoral à Quito.

M. Villavicencio, un centriste de 59 ans, journaliste de profession, était l’un des huit candidats au premier tour de la présidentielle, prévu le 20 août. Il a été tué alors qu’il sortait d’une salle de spectacle dans le nord de la capitale, après un meeting de campagne.

Le parquet a fait état de « neuf blessés, dont une candidate à l’Assemblée et deux policiers », en plus de la mort de l’un des assaillants, abattu par la sécurité.

La suite sur Le Monde

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

©2023 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account