Édouard Philippe : « Je ne laisserai personne dire qu’il y a eu du retard sur les prises de décision »


Le gouvernement VS un journaliste de l’AFP


À l’heure où la France dénombre désormais plus de 2.300 décès suite au coronavirus, le gouvernement a décidé de répondre aux inquiétudes des Français à travers une conférence de presse. Ce samedi après-midi, le premier ministre Édouard Philippe et le ministre de la Santé Olivier Véran ont répondu aux questions… d’un seul journaliste.

Macron l’a dit : « j’ai abordé cette crise avec sérieux et gravité dès le début ». Dans une interview accordée à plusieurs journaux italiens et publiée ce samedi 28 mars, le président français s’est défendu de tout retard quant à la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement. À l’inverse, il s’est félicité d’avoir su gérer un début de crise avec « lucidité et humilité », dans le respect de nos « sociétés démocratiques et ouvertes, où l’information doit être transparente ». « Nous avons pris en France les mesures les plus dures le plus tôt », s’est-il justifié, en rappelant notre engagement dans « notre guerre contre le virus ». Attaqué de toutes parts, le président peut néanmoins compter sur la fidélité de la Macronie, devenue véritable avocate de la défense du gouvernement depuis le début de la crise. Ainsi, Édouard Philippe, Olivier Véran et plusieurs spécialistes ont dû affronter une conférence de presse. Approvisionnement en masques, tests de dépistage, augmentation des moyens hospitaliers ou bien approche d’un traitement à base de chloroquine, l’exécutif a tenu à se montrer rassurant face au scepticisme grandissant des Français.

C’est donc avec près d’une heure de retard que le premier ministre a commencé son discours. Il a tout d’abord tenu à rappeler la gravité de la « crise sanitaire sans précédent depuis au moins un siècle » que traverse la France, et que « le combat ne fait que commencer ». « Je ne suis pas de ceux qui se défaussent de leurs responsabilités », a-t-il lâché avant de passer le relai à des collègues médecins : Karine Lacombe (chef de service à l’hôpital Saint-Antoine), Jérôme Salomon (directeur général de la Santé) et enfin Arnaud Fontanet (directeur du Département Santé Global à l’Institut Pasteur). Ces derniers avaient pour but de ressasser à nouveau une multitude d’informations (détails sur le virus, mesures de confinement, gestes barrières, projets d’endiguer l’épidémie, etc.) connues et promues depuis des semaines, en ajoutant de temps à autre chiffres et statistiques plus au moins à jour.

À son tour, Olivier Véran, parachuté ministre de la Santé en pleine crise, s’est exprimé conjointement avec Édouard Philippe sur les mesures adoptées, dans la pédagogie, et accompagnées de nombreuses diapositives détaillées. Beaucoup plus d’informations ont alors été données :

– Dispositif spécial pour les EHPAD (chambres individuelles, tests prioritaires).
– Objectif de 14.000 à 14.500 lits de réanimation.
– Éventuelle prolongation du confinement annoncée en fin de semaine prochaine.
– Développement d’un nouveau TGV sanitaire.
– Augmentation des capacités de réanimation en Outre-Mer.
– Plus d’un milliard de masques commandés.
– Développement et élargissement de la réserve sanitaire.
– 50.000 tests par jour d’ici fin avril.
– Pas encore suffisamment de données cliniques pour élargir un traitement à la chloroquine.

Le premier ministre l’a rappelé plusieurs fois : « ce combat va durer ». Et face à toutes les interrogations que se posent légitimement les Français, Édouard Philippe et Olivier Véran se sont démocratiquement retrouvés face à… un seul journaliste, de l’AFP. Ce dernier, apparemment très sensible à la pédagogie gouvernementale, a visiblement mis de côté la déontologie demandée par sa profession tant l’impertinence de ces questions était grande. Nous retiendrons au moins cette réponse capitale d’Édouard Philippe à la question d’un éventuel découragement face à la crise : « le découragement ne fait pas partie de la gamme d’émotions que je m’autorise ». Nous voilà rassurés.

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
8 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Pouthier Régis
9 mois il y a

Monsieur le Premier Ministre, s’il est prouvé que vous saviez qu’il n’y avait pas de stock d’état de masques et alors que les services d’urgence étaient en grève depuis plusieurs mois pour réclamer plus de moyens, alors la question de retard à la décision de confinement peut légitimement se poser, attendons les rapport des enquêtes parlementaires à venir. De grâce respectez les victimes et leur famille ainsi que les soignants. Et Puisque vous en avez probablement les pouvoirs faites taire tous les spécialistes qui ont des conflits d’intérêt avec les laboratoires pharmaceutiques. Avec le respect qui vous est dû. Un… Lire la suite »

Dessinges florence
9 mois il y a

Qu’il viennent voirs vraiment dans les clinique maison de retraite hopitaux on a pas de masques pas de protetionpour les covi 19 alors ses belles paroles je m en passe bien je vois la realite tout les jour au travail ne parlons pas des yaxi qui ne servent que les hopitaux public les clinique prive et maison de retraite ben non les taci ne veulent pas alors elle est l aide …..

magnetto
9 mois il y a

Pour la macronie les comptes se régleront après le virus, vos jours seront alors comptés.

Christophe tapon
9 mois il y a

incompétent, bon a rien, dégageons macron et tous ces cadavres

jacqueline Paccard
9 mois il y a

A u gouvernement. La situation est sèrieuse…certes. nous sommes tous concernés /”mondialement” il serait bien prétentieux aujourd’hui de prétendre vouloir empècher qui que ce soit de dire ce qu’il pense… nous avons voulu un monde de communication immédiate et rapide. Restons humbles…La responsabilité que nous avons nous oblige à : comme disaient nos anciens “tournrr 7 fois sa langue avant de s”exprimer” à méditer

patrick olivier
9 mois il y a

je n’ai pas d’ordres de Monsieur Edouard Philippe ,nous sommes en démocratie et ne doit pas vouloir nous dicter nos pensées je le considère ainsi que Monsieur Macron comme traites à l’égard des FRANCAIS et de la FRANCE!!!…

ORLUK
9 mois il y a

Mais on te demande pas ton avis, espèce de fils de pute. C’est une cour de justice qui rendra son jugement. Toi et ta bande d’assassins en attendant, je vous conseille de prier pour que la guillotine ne revienne pas à la mode d’ici la fin de la crise.

Nicole Discrit
9 mois il y a

Moi Edouard Philippe, je vous le dis et je le maintiens, vous nous avez menti et vous n’avez pas été foutu de nous fournir, masques, gel et gants! La seule décision qui ne vous engageait pas c’était de nous confiner et ça avec un peu de bon sens, on peut le faire sans vous! Au nom de quoi vous devez nous donner une autorisation pour que nous puissions nous exprimer, sommes-nous dans un régime totalitaire ou une démocratie!

©2021 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account