Les mecs sont en mode kamikaze !

Depuis le 5 décembre, la France est enlisée dans une grève générale suite au projet gouvernemental de réformer les retraites, et plus principalement les régimes spéciaux. Cet événement, qui a mobilisé massivement et d’une manière inédite des centaines de milliers de travailleurs, tend à contraindre le gouvernement à faire marche arrière.

C’est donc aujourd’hui, après 6 jours de grève et 18 mois de concertation, que le premier ministre Édouard Philippe a tenu un discours d’un peu moins d’une heure devant le Conseil économique, social et environnemental, afin de dévoiler les détails de la réforme.

Ainsi, le premier ministre a voulu se montrer à la fois pédagogue et déterminé, et a appelé les Français à se rassembler autour de « l’universalité, l’équité et la responsabilité », il n’y « aura pas d’exception », « tous les régimes spéciaux seront progressivement supprimés ». Avant d’énoncer les différents détails de la réforme, Édouard Philippe a déclaré que « le temps du système universel est venu, et que celui des régimes spéciaux s’achève », la transition est faite.

Voici donc les principaux points de la réforme :

  • Suppression progressive des régimes spéciaux.- Prise en compte de la pénibilité de certains métiers.
  • Montant minimum de retraite garanti à 1000€ net.
  • Revalorisation des rémunérations des enseignants dès 2021.
  • Maintien de l’âge légal de départ à la retraite à 62 ans, instauration d’un âge « pivot » à 64 ans.
  • Les personnes nées avant 1975 épargnées par la réforme.
  • Indexation du point sur les salaires et non sur l’inflation.
  • Une cotisation de solidarité au-delà de 120.000€ de revenus annuels.

Pour aider à la validation de cette réforme, Édouard Philippe soutient d’une part un « système par répartition plus fort, plus simple, plus juste », et d’autre part un travail gouvernemental soutenant continuellement des « avancées sociales ». « Ce n’est pas un saut dans l’inconnu, c’est un retour aux sources de notre République », a déclaré le premier ministre, avant de conclure : « le temps est bien venu de construire un système universel de retraite ».

La réforme des retraites, mesure phare du programme d’Emmanuel Macron, reste très contestée à travers le pays. En effet, beaucoup de travailleurs, bénéficiaires ou non des régimes spéciaux, estiment que l’universalisation des retraites accompagnée d’une indexation sur un point encore non défini pourrait contribuer à la diminution considérable de la plupart des pensions, à moyen et long terme. Le projet de loi, qui sera prêt en fin d’année, sera présenté au Parlement fin février 2020. De nouveaux appels à la mobilisation ont d’ores et déjà été lancés.

Le Média pour Tous

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

©2020 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account