École : la fabrique des crétins ? Entretien avec Jean-Paul Brighelli


Quel avenir pour une nation dont l'école se porte mal ?

Jean-Paul Brighelli, agrégé de lettres modernes, est un enseignant et essayiste français. Auteur de nombreux ouvrages, il a été révélé au grand public lors de la sortie en 2005 de son livre : « La fabrique du crétin » où il fustige l’effondrement du système éducatif français. Un constat amer dont il précise les fondements dans cet entretien au Média pour Tous.

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
21 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Rosset
6 mois il y a

Je suis vraiment FAN de tout ce que vous faites !!! Tellement déçu de ne pas pouvoir vous aider financièrement ! C’est de vrais Médias comme le votre que l’on devrait financer avec la même Confiance que l’on destine à nos propres oreilles !!! Merci

Jeremy5754
6 mois il y a

J’ai 20 ans, j’ai vécu ce que Jean-Paul Brighelli déplore et lorsque je regarde autour de moi, que j’échange avec mes contemporains, je ne peux que valider sa glaçante déclaration à 1:13:30, « Je pense qu’on est fini ».
Aujourd’hui j’essaye de rattraper tant bien que mal le retard accumulé et réparer la casse.

Merci Vincent, merci Le média pour tous, vous faites un super travail !

linza philippe
6 mois il y a

Entrevue Géniale

Beugniot
6 mois il y a

Je suis maîtresse d’école depuis 30 ans, avec une maîtrise en Sciences de l’Education et un diplôme d’Educatrice de Jeunes Enfants. Ce monsieur est complétement à côté de la plaque, il faudrait qu’il fréquente les écoles actuellement. Le problème n’est pas dans les méthodes. Il met de côté l’aspect social. Il valorise le passé et nous dénigre comme des demeurés. Il raconte n’importe quoi sur les professeurs des écoles…ça fait peur des propos pareils. Quelle vision étriquée.

Dumas
6 mois il y a
Reply to  Beugniot

Ce qui fait peur, c’est votre discours… complètement « à côté de la plaque »…

sebi53
6 mois il y a
Reply to  Dumas

Je suis enseignant (stagiaire) aussi mais j’ai bientôt 47 ans. Avant le collège et le lycée pro, j’ai aussi enseigné au Primaire (11 ans de suppléances entre ces 3 niveaux). Et non, M. Brighelli n’est pas à côté de la plaque. Mais pour s’en rendre compte, il faut peut-être avoir connu l’école primaire avant 1989.
Beugniot, je ne sais pas si c’est M. Brighelli qui nous dénigre le plus depuis quelques années ou l’E.N…

Andrew
5 mois il y a
Reply to  Beugniot

La plupart des professeurs que j’ai pu avoir étaient des demeurés oui. Je compte les professeurs corrects sur les doigts de la main

Evil Duck
6 mois il y a

Pour moi un des problèmes actuel est que la plus part des enfants qui atteignent l’age adulte actuellement ne savent rien faire de leur mains.
On devrait leur apprendre à faire un jardin, couper du bois, fabriquer des objets.
Sa leurs ouvrira un nouvelle évantail de compétences.

Patrick Michallet
5 mois il y a
Reply to  Evil Duck

Et apprendre l’orthographe ?

Evil Duck
5 mois il y a

à 15 ans je suis parti en apprentissage sur un CAP travaux forestier, actuellement j’en ai 23 et je fait un de nouveau un apprentissage de soudeur Tig. Depuis mes 15 ans j’ai valider 2 bac et 3 cap en apprentissage (usiner, outilleur mouliste, maraîcher, bûcheron, maintenance, je n’avais pas la chance de faire des études intellectuelle, je ne dit pas qu’on n’a pas besoins de citoyens qui travaillent dans le tertiaires, je trouve qu’il sont trop grand nombreux.

Nomerta
6 mois il y a

Nous sommes sur la fin d’un cycle, hélas beaucoup de gens ne sont pas capable de le comprendre..
les français se font massacrer tous les jours par les nouveaux français qui n’ont que faire de notre histoire de notre langue ou de la grandeur de notre passée… et personne ne bouge réellement car on sait au fond de nous que c’est déjà trop tard… il reste encore la fuite vers des pays d’avenir.

matsar
6 mois il y a
Reply to  Nomerta

Quels sont ces pays d’avenir, selon vous?

zoroastre
6 mois il y a

Merci Monsieur Jean-Paul Brighelli

logan1203
6 mois il y a

Bonjour,

Je suis artisan électricien et je n’accepte même plus de stagiaire car il ne connaisse rien. Le dernier que j’ai eu, terminal bac eleec, ne connaissais même pas la loi d’ohm et le pire c’est qu’il aura son Bac avec mention. Les patrons de PME ne peuvent pas se permettre d’embaucher quelqu’un de ce niveau, nous ne sommes pas des professeurs et puis quand nous les auront former ils partiront dans des grosses boites qui ont les moyens de mieux payer et dans de meilleur condition.

godefv
5 mois il y a
Reply to  logan1203

J’ai une expérience similaire avec des développeurs en informatique qui sortent d’école d’ingénieur. En gros, ils ne savent rien faire. Autant revenir à un système où les entreprises forment des apprentis dès 12 ans, au moins ils apprendraient un métier…

sebi53
6 mois il y a

Merci. Merci du plus profond de mon coeur pour cette interview. Actuellement professeur de lettres-histoire stagiaire redoublant (c’est à dire que si je ne suis pas validé cette année, je serai licencié), je ne vis pas une période facile. D’autant plus depuis la réforme du lycée pro qui a été mise en place à partir de septembre 2019, je sentais instinctivement qu’il y avait une incohérence entre les beaux discours de l’EN, son applicabilité et ses résultats. Je comprends aujourd’hui, alors que je suis en passe d’être licencié, que cette politique de l’EN est incompatible avec l’homme que je suis… Lire la suite »

Rugdid
5 mois il y a

Tout à fait d’accord. J’ai enseigné la SVT 2 ans en contractuel, c’est insupportable de voir les lacunes qu’ils ont alors qu’ils ont soif d’apprendre pour la plupart. Au moment de travailler des choses plus techniques, plus abstraites il leur manque les bases ne serait-ce que pour comprendre ce qu’on dit.

flavienpft
5 mois il y a

Salut Vincent je ne commente jamais mais c’était pour te dire que je te suis depuis ERTV, j’ai apprécié que tu te détaches de Soral même si j’ai toujours un profond respect concernant son travail sur la féminisation (et uniquement sur la drague/féminisation). Je t’apprécie depuis le début de ton travail et te remercie chaleureusement, c’est mon premier message/ commentaire depuis 2 ou 3 ans de suivis du coup, je pense que tu le mérites amplement! Je fais partie de la majorité silencieuse haha
Bon courage et bonne continuation à ton équipe, un abonnés de longue date jamais déçu!!

Saulniec
5 mois il y a

Quel beau discours mais surtout quelle complaisance dans les questions. Aucune remarque sur les les propos contradictoires tenus ou les affirmations justifiées par des exemples bien choisis…. : Quand Mr Brighelli explique que l’enfant doit être stimulé dès le plus jeune âge, il s’agit d’éducation, l’éducation des parents puisque les enfants ne sont pas en âge d’être scolarisés. ensuite, il constate que les enseignants ne transmettent pas ou peu de savoirs aux mêmes enfants, cela ne vous interpelle pas Vincent? Quand il prend l’exemple de la division, il me semble que lorsqu’on divise 68 par 8, on dit bien » En… Lire la suite »

Gaston Levalois
4 mois il y a

Bonjour,

J’ai 17 ans, je suis au lycée et suis d’accord avec M. Brighelli sur l’effondrement de l’école que je constate tous les jours en tant qu’élève. Je remercie le MEDIA POUR TOUS pour cette formidable interview! Par ailleur, serais-ce possible d’avoir la liste des 200 films permettant une culture cinatographique « de base » dont parle M. Brighelli?

Encore merci

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account