E. Philippe prévoit une déception des français !



A l’occasion d’une réunion de groupe LREM à l’Assemblée nationale le 5 mars avec la presse, le Premier ministre a concédé, à propos de l’issue prochaine du grand débat national qui prendra fin le 15 mars : «Le risque déceptif est important.»

Le gouvernement craint-il que les Français soient déçus par les résultats du grand débat national qui était censé répondre aux attentes des citoyens ? Plusieurs personnalités de l’exécutif sont en tout cas montées au créneau pour, semble-t-il, tenter de désamorcer en amont toute critique à l’issue de cet événement novateur qui doit se conclure le 15 mars. L’hebdomadaire Marianne estime même que «le gouvernement se charge déjà de dégonfler la baudruche.» Selon cette même source, Edouard Philippe a précisé, au cours d’une allocution aux troupes de la majorité : «Il faut préparer nos concitoyens à ce que les propositions à la sortie ne soient pas les réponses à toutes les remontées des débats.»

Même son de cloche pour Brune Poirson, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, qui, dès le lendemain, annonçait lors d’un passage sur LCI : «Il va falloir atterrir sur un consensus, certaines personnes n’y trouveront pas leur compte mais c’est la loi de la majorité, on est dans une démocratie. […] De toute façon, on n’a pas de baguette magique, ni ce gouvernement, ni les précédents, ni ceux d’après. Il y a des réalités : nous sommes dans un contexte européen, dans un contexte international, dans un contexte budgétaire donné. Bref, il y a un cadre à respecter et nous ne changerons pas tout du jour au lendemain, sinon, on l’aurait fait depuis longtemps, le plein emploi en France en payant moins d’impôts.» Et de rassurer pleine d’entrain : «Ce qui est important c’est de voir la méthode avec laquelle nous avons travaillé. Ce grand débat est un succès. On nous l’annonçait comme un échec.»

La co-animatrice du grand débat national, Emmanuelle Wargon, a également prévenu dès le 5 mars au soir, après la prise de parole du chef du gouvernement : «Il est peu probable que l’on règle tous les sujets que les Français ont mis sur la table, sur lesquels ils nous attendent, par quelques mesures immédiates.»

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Coin Coin
3 années il y a

LE DOUBLE AVEU D’ÉDOUARD PHILIPPE À propos de la réception des conclusions du Grand débat, Édouard Philippe a déclaré « le risque déceptif est important ». Mais connaît-il vraiment le sens de ce mot peu usité ? Il semblerait que le chef de l’exécutif ait voulu, une fois n’est pas coutume, faire preuve d’humilité en relativisant la portée de la coûteuse opération de communication animée par Emmanuel Macron et Marlène Schiappa. Une sorte d’aveu d’échec en quelque sorte. Hors, en utilisant ce vieux mot français tombé en désuétude, Monsieur Philippe nous fait un second aveu aussi involontaire que pertinent car déceptif a… Lire la suite »

©2022 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account