Derrière les progrès de la médecine, le transhumanisme ?

Auteur :

Un œil bionique reprenant la structure naturelle d’un œil humain a été élaboré par des scientifiques de Hong-Kong et des États-Unis. Cette nouvelle technologie pourrait être, à terme, utilisée comme prothèse pour les non-voyants.

D’après l’OMS, 253 millions de personnes à travers le monde présentent une déficience visuelle. Pour leur permettre de surmonter ce handicap, de nombreux chercheurs s’emploient depuis des années à trouver une solution. Il y a dix ans, des rétines artificielles ont été conçues pour permettre de délivrer un semblant de vision à quelques personnes atteintes de dégénérescence maculaire. Aujourd’hui, la poursuite des recherches a porté ses fruits. Des scientifiques hongkongais et américains ont publié dans la revue Nature, leurs avancés concernant un œil, entièrement bionique, qui sera capable d’ici cinq ans, de donner la vue à ceux qui en sont privés.

Le prototype a été nommé EC-EYE, pour ElectroChemical EYE, soit l’œil électrochimique. Sa forme et sa composition ont été pensés pour ressembler au possible à son homologue humain. Des capteurs, pouvant imiter de véritables cellules photoréceptrices, sont positionnés dans une membrane d’aluminium et de tungstène en forme de demi-sphère, elle-même maintenue par un support en polymère de silicone. Une lentille est placée à l’avant pour reprendre le fonctionnement du globe oculaire. Ce dernier est rempli d’un liquide ionique et permet de renforcer sa similitude avec un véritable œil humain. Les informations sont transmises par de fins câbles flexibles composés de métal liquide et gainés de caoutchouc.

 

L’œil biométrique se veut ressemblant, dans son allure et son fonctionnement, à l’œil humain.

 

Le prototype est assez impressionnant, mais n’en est encore qu’aux premiers stades de son développement. En effet, la résolution est actuellement limitée à 100 pixels, et ne permet de distinguer que certaines lettres, comme le E, le I et le Y. Son champ de vision s’établie à 100° contrairement à celui de son homologue humain qui peut atteindre les 160°. Mais les chercheurs sont optimistes. Ils ambitionnent d’ici cinq ans, de réaliser un œil aussi, si ce n’est plus, performant que celui de l’homme. Ils souhaiteraient pour se faire, augmenter la densité des nanocapteurs, afin qu’elle soit dix fois plus importante que les photorécepteurs de nos propres yeux.

Si cet œil pourrait rendre accessible la vision à ceux qui en sont privés, les chercheurs réfléchissent aussi à développer cette technologie pour des robots humanoïdes. En attendant, même si de nombreuses améliorations restent à réaliser, le prototype est déjà exceptionnel. C’est en effet la première fois qu’un œil bionique reprend les caractéristiques naturelles d’un œil humain.

Notons que les scientifiques ne précisent pas, pour le moment, le prix de cet œil du futur…

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Nikola
2 mois il y a

Bonjour,
Tous ces progrès en médecine sont fait avec des animaux. Ils testent avant sur eux.
J’ai de la tristesse pour les animaux innocents.
ps : courage Vincent