Et préfèrent écouter les recommandations scientifiques plutôt que le gouvernement...

Auteur :

Le déconfinement semble être source d’inquiétudes pour de nombreux français. Les écoles rouvriront la semaine prochaine, avec la mise en place d’un protocole sanitaire stricte, mais ces mesures ne suffisent pas à rassurer les parents d’élèves qui restent divisés sur le renvoi de leurs enfants en classe. Seulement un Français sur trois dit y être favorable.

À l’approche du déconfinement, beaucoup de Français se sentent plus anxieux que soulagés à l’idée de remettre leurs enfants sur le chemin de l’école. D’après un sondage mené par Elabe pour BFMTV, 70% des français interrogés seraient retissant à la réouverture progressive des écoles. Un chiffre qui a augmenté de 25 points en quinze jours. D’après le détail du sondage, 59% des parents seraient fermement décidés à ne pas envoyer leurs enfants à l’école, alors que 8% resteraient encore indécis. Quant aux 33% restant, ils feraient confiance aux institutions pour réguler le risque sanitaire.

Près de Vannes, des parents d’élèves se sont confiés à Ouest-France sur les raisons qui les poussent à garder leurs enfants à la maison. Une mère de famille dit douter que « les conditions sanitaires requises soient au rendez-vous dès le 12 mai ». D’autres parents d’élèves pensent plutôt à la sécurité de leur entourage : « Le déconfinement va nous permettent de retrouver les grands-pères et grands-mères, il serait dommage que les petits enfants les contaminent après avoir passé quelques jours à l’école », confie la mère d’un élève de CM2. Des déclarations confirmées par Hubert Salaün, le porte-parole des parents d’élèves de l’enseignement public (PEEP) : « Les parents sont inquiets de voir leurs enfants être contaminés et développer des symptômes, voire de ramener le virus à la maison, où il peut y avoir un public fragile. Ce n’est pas qu’une question d’émotions. Certains se disent que pour deux mois de cours, ce n’est plus la peine. D’autres n’ont pas confiance dans le gouvernement, ou dans les transports scolaires ».

Plusieurs syndicats d’enseignants se sont d’ailleurs révoltés contre la réouverture des écoles, qui va à l’encontre des recommandations des autorités scientifiques. Ils dénoncent des « exigences intenables à mille lieues des préoccupations pédagogiques ». Dimanche, le ministère de l’Éducation Nationale a publié la version définitive du protocole sanitaire à adopter dans les écoles maternelles et primaires. « Que ce soit le lavage des mains ou la distanciation sociale… allez dire à un enfant de trois ans d’aller aux sanitaires seul et de se mettre à la sieste sans qu’un adulte soit près de lui pour l’installer. Si on pouvait le faire, cela se saurait », dénonce Céline Prier-Chéron auprès de France 3 Val-de-Loire. Un préavis de grève pour la période du 11 mai au 4 juillet a été déposé. Les syndicats déclarent aussi la possibilité de faire valoir leurs droits de retrait. Le déconfinement s’annonce mouvementé.

Le Média Pour Tous  

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
LUCAS DAVID
3 mois il y a

C’EST TROP VITE … RECHUTE GARANTI SANS PARLER DES AUTRES VIRUS QUI VONT ARRIVER …

dominique maillery
3 mois il y a

pour ma part, si j’avais encore des enfants en âge d’être scolarisés,
d’une, je ne les mettrais jamais à l’école qui les infantilise et est juste faite pour les dresser à devenir de bons outils utiles au système
et de deux, j’aurais peur qu’on me les vaccine sans me prévenir et, évidemment, “pour leur bien et leur sécurité”, comme d’hab…
oui, je deviens très méfiante, car je sais qu’ ils sont capables de tout