Darmanin souhaite dissoudre Génération Identitaire


Des randonnées qui peuvent coûter cher !

Auteur :

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin ouvre la porte à la dissolution de l’association Génération Identitaire.

Vers une dissolution ?

Ce mardi 26 janvier, Gérald Darmanin s’est dit « scandalisé » par les actions anti-migrants du groupe Génération Identitaire lors d’une prise de parole face à la presse, place Beauvau. « J’ai été particulièrement scandalisé par le travail, si j’ose dire, de sape de la République des militants de Génération identitaire qui n’en sont pas à leur premier coup d’éclat », a-t-il déclaré. Le ministre a ajouté avoir « demandé aux services du ministère de l’Intérieur de réunir les éléments qui permettraient au ministre de l’Intérieur de proposer la dissolution de Génération Identitaire ». Cette décision pourrait être prise « évidemment dans le cadre des lois et des règlements de la République en proposant notamment, une fois que ces éléments seront réunis, le contradictoire dû à chaque association », a-t-il assuré.

Des opérations anti-immigration

Le 19 janvier dernier, l’association Génération Identitaire avait lancé l’opération « Pyrénées », au Col du Portillon. Une trentaine de militants avait alors effectué des patrouilles à pied ou à bord de véhicules sérigraphiés « Defend Europe », afin d’empêcher l’arrivée éventuelle de clandestins. « Le 5 janvier 2021, la préfecture de Haute-Garonne a décidé la fermeture temporaire du col du Portillon, à la frontière franco-espagnole, en raison d’une “menace terroriste qui demeure très élevée au plan national” et “des mouvements de migrants qui restent soutenus” », se justifie l’association sur son site internet. « Afin de protéger les Français, nos équipes “Defend Europe” sillonnent actuellement les zones d’infiltration possibles près de l’Espagne », est-il ajouté.

Relaxe pour l’opération « Alpes » de 2018

En avril 2018, l’association mena une action de communication dans les Alpes contre l’immigration massive. À la frontière franco-italienne, les militants avaient déployé une banderole affichant le message « Frontière fermée. Vous ne ferez pas de l’Europe votre maison. Hors de question. Rentrez chez vous », et avaient matérialisé une frontière à l’aide de grillages. Condamnés une première fois en 2019 à des peines de prison ferme, à une privation de droits et à des amendes, les trois principaux prévenus ont finalement été relaxés en appel en décembre dernier. La cour d’appel de Grenoble avait finalement estimé que « cette action, purement de propagande politique, à visée médiatique, n’était pas de nature à créer une confusion dans l’esprit du public avec l’exercice de la fonction des forces de l’ordre ».

LIRE AUSSI >> OPÉRATIONS ANTIMIGRANTS : PRISON FERME REQUISE CONTRE LES CADRES DE GÉNÉRATION IDENTITAIRE

Un appel inquiet d’élus et d’associations

Depuis ces actions coup de poing, de nombreux élus de gauche et d’associations ont fait part de leur inquiétude au ministère de l’Intérieur en demandant la dissolution de l’association. Carole Delga, présidente socialiste de la région Occitanie, avait demandé jeudi dernier la dissolution de « cette officine d’ultra-droite » après l’intervention de la porte-parole Thaïs D’Escufon dans l’émission Balance Ton Post sur C8. Le présentateur Cyril Hanouna s’était d’ailleurs emporté face à la jeune porte-parole : « Vous voyez ce qui se passe un petit peu dans le monde avec toutes les difficultés qu’on a avec cette crise sanitaire incroyable qu’il y a dans le monde ? Est-ce que vous pensez que c’est le moment ? Est-ce que vous pensez que votre groupuscule aujourd’hui a sa place ? » Une réponse qui sera finalement donnée par le ministre Gérald Darmanin ce matin.

Le Média Pour Tous


Voir ou revoir :

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
4 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
José Good
3 mois il y a

ce Pharmacien ne pense pas à la France , il pense à ces profits de commerçant !

Axel
3 mois il y a

Il est tout de meme incroyable que le bon sens et l’amour de son pays soient devenus hors-la-loi.
Affligé par la trahison étatique envers son peuple , j’offre tout mon soutien aux braves de génération identitaire.
Longue vie a eux et a la France éternelle .

théron simone-laure
3 mois il y a

Ils ne font je pense rien de mal ou alors je n’ai rien compris. Ils ne veulent pas d’immigration clandestine et je suis tout à fait d’accord. Nous n’arrivons pas à nourrir correctement tous nos 65 millions de français, ni à trouver du travail à tous ceux qui en ont besoin. Pourquoi rajouter des problèmes à nos problèmes…

zoroastre
2 mois il y a

la liste est longue et s’accélère … Occident 31 octobre 1968 Front de libération de la Bretagne – Armée républicaine bretonne (FLB-ARB) Front de libération de la Bretagne – Pour la libération nationale et le socialisme – Armée de libération de la Bretagne (FLB-LNS-ALB) Front patriotique corse de libération (Fronte Païsanu Corsu di Liberazione) (FPCL) Action directe 24 août 1982 Front de libération nationale de la Corse (FLNC) 5 janvier 1983 Consulte des comités nationalistes 27 septembre 1983 Alliance révolutionnaire caraïbe (ARC) 9 mai 1984 A Riscossa 5 juin 1987 Ahl Elbeit 26 juin 1987 Iparretarrak 17 juillet 1987 Fédération… Lire la suite »

©2021 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account