Dans l’affaire BlackRock, la Commission européenne accusée d’avoir mal évalué le risque de conflit d’intérêt


Par Le Monde

La médiatrice de l’UE estime que la Commission n’aurait pas dû confier une mission sur la surveillance bancaire européenne à l’entreprise américaine, qui détient des actions de très grandes banques.

La Commission européenne et son vice-président exécutif Valdis Dombrovskis se font taper sur les doigts : la médiatrice de l’Union, Emily O’Reilly estime, dans un avis qui devait être rendu public mercredi 25 novembre, qu’ils n’ont pas correctement évalué un risque de conflit d’intérêts en confiant à la société américaine BlackRock une mission concernant la surveillance bancaire européenne. Le contrat litigieux concerne une mission d’évaluation en vue de l’incorporation des facteurs sociaux et environnementaux dans la législation, conformément aux objectifs du Green Deal, qui vise notamment à encadrer les investissements durables.

En avril, des dizaines d’eurodéputés réclamaient une enquête, plus qu’étonnés qu’une entreprise américaine, premier gestionnaire d’actifs au monde – détenant des actions dans l’armement, le secteur pétrolier et aussi de très grandes banques – se voie confier une telle mission. Les parlementaires relevaient aussi le prix étonnamment bas de l’offre de service de BlackRock (280 000 euros pour un montant estimé initialement à près du double) et se demandaient s’il ne s’agissait pas, pour ce géant de la finance mondiale, de s’assurer qu’il pourrait ainsi peser sur le processus décisionnel. Et de contribuer à la fixation de critères pour ses futurs investissements.

LIRE LA SUITE

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
M GALLIEZ PIERRE
6 mois il y a

BLACKROCK est une association de fripons qui profitent des fonds de pensuin versés par des personnes en vue de leur retraite. Elle collabore aussi avec des groupes financiers divers. Macron voudraot que les retraites des Français soit géré par cette bande dont il serait bon de vérifier les comptes!

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account