Sanofi affiche des ventes et des résultats records sur fond de Coronavirus


Big Pharma ne connait pas la crise


Sanofi, le géant pharmaceutique français, connu notamment pour être le fabriquant du Doliprane, vient d’annoncer ce jour dans un communiqué, un chiffre d’affaires record de près de 9 milliards d’euros au premier trimestre 2020. Ce chiffre constitue une hausse de 6,9% par rapport au trimestre précédent. Contrairement à d’autres secteurs, le groupe profite pleinement de l’épidémie de Covid-19.

Comme bien souvent dans une crise, il y a beaucoup de perdants mais aussi quelques gagnants. Si le confinement imposé dans de nombreux pays du monde est une catastrophe pour le secteur des transports par exemple, l’aérien en tête, le secteur pharmaceutique et Sanofi notamment, semble pleinement profiter de la crise sanitaire en cours.

Via un communiqué publié ce jour, le groupe pharma français annonce un chiffres d’affaires (CA) et des bénéfices en hausse. Le CA du groupe atteint presque les 9 milliards d’euros, soit une hausse de 6,9%. Mieux encore, le bénéfice net du laboratoire a grimpé de 48% au premier trimestre 2020 pour se situer à 1,7 milliard d’euros. Conséquence : l’entreprise va proposer à ses actionnaires des dividendes en hausse par rapport à 2018, à contre-courant de bon nombre d’entreprises qui ont réduit ou annulé leur dividende pour 2019 en raison de la pandémie. Ces mêmes dividendes seront en hausse pour la 26ème année consécutive.

LIRE AUSSI > Vaccin contre le coronavirus, la course est lancée et ses enjeux sont colossaux

Des ventes dopées par le Doliprane et par sa « médecine de spécialité »

Ce sont notamment les ventes de la division « grand public » et du Doliprane qui boost le groupe. Ces ventes sont de l’ordre de 1,3 milliard d’euros, soit une hausse de 4,2%. Avec l’épidémie de Coronavirus, la demande en produits contre la douleur ou la toux est devenue encore plus forte. Les ventes du Doliprane ont notamment grimpé de plus de 20%. « La constitution de stocks dans les circuits de distribution liée à la pandémie de Covid-19 représente environ la moitié de la hausse du chiffre d’affaires au premier trimestre », est-il précisé dans le communiqué. Autre effet notable, les traitements pour les maladies chroniques ont également vu leurs ventes augmenter, les patients souhaitant constituer des stocks dans une période de forte incertitude.

Sanofi insiste aussi sur le fait que son chiffre d’affaires a été soutenu par son entité dite de « médecine de spécialités », dont les ventes ont grimpé de plus de 31% pour s’établir à 2,7 milliards d’euros. Le Dupixent par exemple, que le groupe co-développe avec son partenaire américain Regeneron et qui est utilisé dans le traitement de l’asthme, affiche ainsi des ventes plus que doublées.

Le laboratoire rappelle enfin avoir initié différentes collaborations pour développer des vaccins contre le Covid-19. En parallèle, deux études sont en cours afin d’évaluer l’hydroxychloroquine (notamment mise en avant par le Professeur Raoult) dans le traitement du Coronavirus et que Sanofi commercialise sous le nom de Plaquenil.
Affaire à suivre…

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Albert
2 années il y a

L’étude Discovery est organisée de façon à prouver que l’Hydroxyxhloroquine est inefficace (essais sur personnes très atteintes par la maladie et sans azythromycine). L’autre étude est-elle du même acabit ? En tout cas Sanofi annonce : « Notre médicament à base d’hydroxychloroquine n’est pas indiqué dans la prise en charge du COVID-19, dans aucun pays. » Autrement dit le laboratoire compte plus sur un coûteux vaccin à venir (mais quand ? aussi rapidement que celui annoncé contre le sida ?) que sur un médicament générique pas cher (Plaquénil). Sinon pourquoi un laboratoire déconseillerait-il de se servir d’un de ses propres… Lire la suite »

dominique maillery
2 années il y a

je suis contente pour eux. tout de même, avec tout le mal qu’ils se donnent pour nous fabriquer de bons médicaments et vaccins, c’est normal qu’ils se fassent un petit billet !

©2022 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account