Coronavirus : Jean Castex écarte l’hypothèse d’un « reconfinement absolu »


Un reconfinement « ciblé » serait privilégié en cas de seconde vague

Auteur :

Ce mercredi, le premier ministre Jean Castex a indiqué qu’un « plan de reconfinement est prêt » en cas de seconde vague liée au Covid-19, tout en rejetant l’idée d’un « reconfinement absolu ».

Un reconfinement « ciblé »

Ce mercredi matin, Jean Castex s’est exprimé au micro de RMC/BFMTV sur le risque d’un éventuel reconfinement en cas de rebond épidémique du coronavirus. Pour le nouveau locataire de Matignon, « il a toujours été dit, prévu et envisagé qu’il convenait de se préparer à une deuxième vague », qui pourrait potentiellement surgir à l’automne prochain. L’ancien « Monsieur Déconfinement » a déclaré qu’un « plan de reconfinement ciblé » était déjà prêt, et qu’un « reconfinement absolu, comme ce qu’on a connu en mars dernier, aurait des conséquences terribles pour le pays ». Il a également avoué avoir « la volonté de préparer la France à une éventuelle deuxième vague mais avec à l’esprit la nécessité de préserver la vie économique et sociale », et que la France ne « supporterait pas » de se retrouver, à nouveau, à l’arrêt. D’autre part, le premier ministre a annoncé qu’il se rendra dimanche en Guyane, car selon lui, « ça se passe mal ». En effet, ce territoire comptait hier 5.178 cas, alors que dimanche dernier les trois hôpitaux guyanais avaient déclenché le plan blanc. Selon Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé, « le taux de positivité est très élevé » en Guyane, qui serait « autour de 20% ».

Selon Jérôme Salomon, « il faut se préparer »

Jérôme Salomon, le numéro 2 de la Santé en France, a annoncé dans un entretien avec Le Figaro ce mercredi qu’il « faut se préparer à une reprise de l’épidémie, voire à une deuxième vague », qui serait possible « cet automne ou cet hiver ». Cette éventualité est notamment causée par le fait que « nous ne savons pas tout sur le comportement saisonnier de ce virus qui circule toujours », a-t-il ajouté. Alors que les vacances estivales ont débuté, Jérôme Salomon appelle « l’ensemble des Français à la prudence, à la vigilance et au bon sens en conservant les bons réflexes », estimant que « ce sont essentiellement nos comportements qui conditionnent la reprise épidémique ». En cas d’un rebond, plusieurs mesures seraient à la disposition du gouvernement : « l’information locale, la protection des plus fragiles, le renforcement des mesures barrières, [et] envisager des mesures de limitation des déplacements », a-t-il précisé. Alors que tous les services sont actuellement mobilisés afin de contrer l’épidémie, la France effectue près de « 300.000 tests PCR par semaine », sachant que 2 millions de test ont déjà été réalisés depuis le déconfinement.

Le Média Pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de