Coca-Cola : ou comment l’un des plus gros pollueur au monde fait chanter ses adversaires


Le Capital sans aucune limite...


Alors que la firme américaine avait retiré temporairement ses produits des magasins Intermarché en France pour forcer l’enseigne à vendre une nouvelle gamme de ses produits, c’est maintenant l’un des producteurs italien de Coca-Cola qui menace de délocaliser ses usines en Albanie pour faire face à une taxe sur le plastique et le sucre. Dans le monde, la marque de soda produit plus de 3.400 bouteilles par seconde.

En Italie, le gouvernement, mené par le mouvement 5 étoiles, souhaite introduire une taxe sur le sucre et le plastique. Chaque entreprise implantée en Italie devrait selon ce projet verser un euro par kilo de plastique produit. La taxe devrait aussi toucher les produits sucrés. Cette mesure s’inscrit ainsi dans une démarche écologique et de santé publique. « On ne protège pas l’environnement avec de belles paroles mais avec des actes » a ainsi expliqué le ministre Italien Luigi Di Maio. Rappelons que 11% des transalpins sont obèses et que l’Italie est le deuxième producteur de plastique européen derrière l’Allemagne, avec 8 millions de tonnes par an.

Mais pour certains, comme Coca-Cola et ses partenaires, l’écologie et la santé ne semblent pas une priorité. L’un des producteurs de bouteilles en Italie, Sibeg, a déjà engagé un plan de licenciement de 40% de ses effectifs, soit 151 travailleurs. Luca Busi, le dirigeant de l’entreprise, explique que cet impôt pourrait lui coûter 20 millions d’euros et affirme qu’il compte délocaliser en Albanie. « J’ai décidé de transférer à Tirana les deux investissements que j’avais prévu de faire sur l’usine sicilienne dans trois ans : celui de la ligne de production pour les petits formats et celui de l’embouteillage aseptique. » a-t-il annoncé.

En France, la marque qui possède notamment Minute Maid, Sprite, Tropico ou Fanta, s’était aussi illustrée dans une affaire contre les magasins Intermarché. L’enseigne refusait ainsi de prendre en charge une nouvelle gamme de Coca-Cola, préférant mettre en avant des produits plus sains. La compagnie américaine avait alors décidé de contre-attaquer en retirant tous ses produits des points de vente du géant français. Le tribunal de commerce de Paris a néanmoins donné raison à Intermarché cette semaine en sommant Coca-Cola de cesser ce boycott.

Coca-Cola se place aujourd’hui comme la troisième entreprise agroalimentaire du monde derrière Nestlé et PepsiCo, avec pas moins de 37 milliards d’euros par an. Mais derrière ces recettes faramineuses se cache un coût écologique désastreux. Sur les 480 milliards de bouteilles en plastique produites dans le monde tous les ans, 100 milliards sont fabriquées par Coca-Cola, ce qui représente 3 mille milliards de kilos de déchets par an. Il s’agit d’un impact désastreux sur la nature, et notamment sur les océans où un « septième continent » de plus 1.6 millions de km² s’est formé. Outre le plastique, Coca-Cola mobilise aussi de monstrueuses ressources en eau ; six litres d’eau potable sont nécessaires pour fabriquer un litre de soda. Au Mexique, l’entreprise est même devenu une véritable mafia. Dans ce pays où l’eau se fait rare, il devient dans certaines régions plus facile (et moins cher !) de se procurer du Coca que de l’eau potable… Un phénomène qui entraîne des conséquences désastreuses sur la santé ; 72% des mexicains sont ainsi en surpoids (pire que les Etats-Unis), d’autant plus que la boisson entraîne une addiction. L’entreprise, dénoncée à plusieurs reprises, avait d’ailleurs versé des millions à des scientifiques pour produire des études minimisant l’impact de leur produit sur la santé. Dans le même esprit, elle s’impose partout grâce à d’immenses campagnes publicitaires (3.9 milliards de dollars de budget – 13ème annonceur mondial). De plus en plus boycottée, et subissant une baisse de son chiffre d’affaires depuis 2012, la firme dirigée par James Quincey ne semble bien avoir aucune limite pour maximiser ses profits…

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
giorgio guido novi
2 années il y a

une solution pour contrer les menaces de sanctions contre l,italie et autres pays dans cette configuration si menaces des americains effectives interdire la vente des produits cocacola en italie ils calmerons immediatement mais comme les europeens sont des lavettes absolues!!

©2022 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account