La CNIL demande des comptes au gouvernement quant à l’efficacité du passe sanitaire


Silence radio de la part de la Macronie...

Auteur :

La CNIL a publié un avis concernant le manque de données devant servir à évaluer les dispositifs de lutte contre le Covid-19.

Plus d’un an d’attente

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) s’impatiente. En effet l’instance de contrôle du numérique demande une nouvelle fois à l’exécutif de fournir « des éléments permettant d’évaluer pleinement l’efficacité » du passe sanitaire. Cette demande a été clairement établie dans un quatrième rapport publié ce mardi 30 novembre. Celui-ci concerne les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre le Covid-19. Une première demande avait d’ailleurs déjà été réalisée auprès du gouvernement en septembre 2020.

Un manque de preuves suffisantes

La gendarmerie du numérique insiste. Malgré ses 42 « opérations de contrôle sur les dispositifs » ainsi que ses trois précédents avis convergents, la Commission considère en effet qu’il manque un certain nombre de preuves que devrait fournir l’exécutif. La CNIL souligne « la nécessité que les éléments qui permettent d’apprécier l’efficacité des traitements susmentionnés lui soit rapidement transmis, afin de continuer l’exercice de sa mission ».

« En effet, malgré plusieurs demandes, une telle évaluation n’a, à ce jour, pas été transmise à la CNIL. À cet égard, elle tient à souligner que l’utilisation des dispositifs précités reste conditionnée à des garanties relatives à leur efficacité » relate la Commission.

LIRE AUSSI > UNE MESURE « DANGEREUSE » ? LE PASSE SANITAIRE DANS LES HÔPITAUX INQUIÈTE LES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ

L’application TousAntiCovid dans le viseur

Si l’instance réitère une demande de preuves d’efficacité, ce n’est pas sans raison. En effet, plusieurs problèmes se posent, dont certains concernant l’application TousAntiCovid. La Commission souligne ainsi un souci lors de la conversion du certificat européen. Certains contrôles ont relevé l’existence de transferts de données hors Union européenne. De plus « La CNIL a mis en évidence plusieurs insuffisances en matière de protection des données, telles que l’absence d’anonymisation des données d’utilisations ». La Commission précise toutefois que le ministère des Solidarités et de la Santé a « procédé aux aménagements nécessaire » après que ces disfonctionnements aient été révélés.

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Avlula
5 mois il y a

Bizarre, Pasteur ou Epi-Phare savent pourtant pondre une étude bidon avec des données de base pourries, mal interprétées, pour dire que n’importe quoi marche. La CNIL tente de se sauver la face après avoir cédé #parcequelevirus alors qu’il ne s’agissait que de la mise en place de l’arnaque à grande échelle, du chantage à la consommation de produits s’avérant inutiles voire dangereux à part pour la population pouvant bénéficier de sa petite efficacité très courte. Comme le dit bien le covidiste alarmiste de Telegram (@coronalive), si on voulait créer un super-virus, on ne s’y prendrait pas autrement qu’en injectant une… Lire la suite »

campellli
5 mois il y a

Vu que le QrCode (Votre certificat Unique Numérique d’injecté) est mondial, et qu’il faudra à terme une autorité de certification unique mondiale faisant autorité sur toutes les autorités intermédiaires, alors la CNIL dans le NOM … bye bye !
Pour le moment les autorités de certification sont au niveau de chaque pays la liste ci-dessous, mais il est évident que diplomatiquement parlant cela posera d’énormes problèmes de vérifications et surtout d’approbation d’un pays à un autre puisque cela sera basé sur la confiance de l’autorité certifiant de l’autre pays… c’est impossible à moyen terme :
https://dgcg.covidbevis.se/tp/

©2022 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account