Police : la clef d’étranglement définitivement abandonnée


Confirmé définitivement par le chef de la police


Abandonnée il y a un peu plus d’un an, la technique de la clef d’étranglement est aujourd’hui officiellement remplacée par trois autres techniques qui n’exerceront aucune pression sur le larynx. 

Controversée depuis plusieurs années, et notamment après la mort de Cédric Chouviat, la technique d’interpellation dite « clef d’étranglement » appartient aujourd’hui définitivement au passé en France. Elle sera en effet désormais remplacée par trois nouvelles techniques jugées moins dangereuses.

Encore utilisée, faute d’alternative

L’ancien ministre de l’intérieur Christophe Castaner avait demandé son interdiction, mais elle semblait encore en vigueur sur le terrain, faute d’alternative. «Je l’utilisais beaucoup, je l’utilise moins maintenant, notamment depuis la mort de Georges Floyd aux États-Unis et le tabassage à Paris par des policiers de Michel Zecler. Une note de service nous dit de stopper la clef en attendant une autre méthode, mais il n’existe pas d’autres méthodes» pour «faire tomber quelqu’un de costaud, sous stup ou sous alcool » expliquait un membre de la BAC.

Aucune pression sur le larynx

Des affirmations contredites par les dirigeants de police, puisque désormais, cette méthode devra donc être définitivement proscrite, remplacée par des techniques n’exerçant aucune pression sur le larynx. Celles-ci consisteront à «amener au sol par pivot», «amener au sol par contrôle de demie épaule » et à «la maîtrise par contrôle de la tête».

Ces nouveaux procédés sont basés sur « le principe de gradation de la force en fonction de la résistance de l’individu, en utilisant des méthodes pour amener au sol sans avoir recours à une pression continue et prolongée au niveau du larynx » selon Frédéric Veaux, le patron de la police.

Besoin de formation efficace

Reste que pour mettre à bien ces nouvelles mesures, il faudra plus que jamais former correctement les fonctionnaires qui se rendront sur le terrain. Or les coupes budgétaires organisées par les gouvernements néolibéraux, la saturation des écoles de formations, et les manques d’effectifs sont autant d’obstacles que la Macronie aura du mal à surmonter si elle poursuit dans la voie de l’austérité.

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account