«Espèce d’abruti», «tu dis des conneries», «je [te] fous dehors» : l’animateur star de C8, Cyril Hanouna, a répliqué de façon virulente à l’avocat Juan Branco qui lui reprochait d’être «moins sensible aux difficultés» en raison de son salaire.

Passe d’armes entre Juan Branco et Cyril Hanouna le 21 mars dans l’émission Balance ton post ! Alors que le débat était centré sur le thème des violences commises lors de l’acte 18 de la mobilisation des Gilets jaunes, l’ambiance sur le plateau habitué aux scènes de buzz et aux polémiques s’est tendue entre les deux protagonistes. Un échange houleux entre l’une des figures du mouvement, Maxime Nicolle, et le chroniqueur Eric Naulleau avait déjà eu lieu – ce dernier ayant traité celui qui se fait appeler Fly Rider de «pauvre type» et de «complotiste».

Je me bats, je défends des Gilets jaunes gratuitement tous les jours, je ne gagne pas 250 millions d’euros en 5 ans pour faire cette émission

Cyril Hanouna a ensuite pris à partie le jeune avocat Juan Branco, invité aux côtés d’un policier de terrain et de l’élue La France insoumise (LFI) Danielle Simmonet.

Cyril Hanouna reproche à Juan Branco d’être «en campagne»

L’animateur l’a accusé de profiter de sa présence sur le plateau pour faire de la politique, rappelant au passage la candidature aux législatives sous la bannière LFI de celui qui assure la défense, entre autres, de Maxime Nicolle devant les tribunaux. «Mais vous vous faites quoi pour les gens qui sont au chômage ?», a commencé Cyril Hanouna, lui reprochant d’être «en campagne». Juan Branco a alors répliqué : «Je suis avocat et je suis au RSA. Je me bats, je défends des Gilets jaunes gratuitement tous les jours, je ne gagne pas 250 millions d’euros en 5 ans pour faire cette émission.»

Une allusion au contrat signé en 2015 entre celui que ses fans surnomment «Baba» et Vincent Bolloré, alors président du conseil de surveillance de Vivendi et de Canal + et de sa filiale C8 que le principal intéressé n’a que peu goûté.

Un mec qui a voulu être élu et qui vient faire le beau ici, je le fous dehors

«Espèce d’abruti, je gagne pas 250 millions d’euros, c’est pour produire des émissions», s’est-il emporté, invitant son interlocuteur à s’en aller : «Allez sors du plateau, tu dis des conneries !» «Un mec qui a voulu être élu et qui vient faire le beau ici, je le fous dehors», a poursuivi l’animateur. Il a ensuite reproché à Juan Branco de faire du «racisme anti-réussite», alors que l’avocat l’accusait d’être «moins sensible aux difficultés» des gens en raison de son salaire. Plus tard dans l’émission, Cyril Hanouna a, comme à son habitude, arrondi les angles et expliqué que les deux hommes s’étaient «dit les choses», étant «sûr» qu’ils allaient désormais «être très potes».

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales | Plan du site

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account