Quand le capitalisme médical vend des cadavres humains à l’industrie automobile


Par Front Populaire

Un reportage diffusé mardi aux 20 heures de France 2 dénonce les pratiques commerciales sordides de l’Université de médecine de Paris-Descartes. Elle vendrait une partie des corps des défunts qui leur en ont fait don aux industriels de l’automobile et à l’armée.

Mardi, un reportage de France 2 a fait frémir ses téléspectateurs. À nouveau, l’Université de médecine de Paris-Descartes faisait l’objet d’une enquête sur ses pratiques odieuses. Dans ce reportage diffusé au journal de 20 heures, était rappelé qu’une partie non négligeable des corps des défunts, prétendument “légués à la science” servaient en réalité aux expérimentations industrielles, sans que leurs proches en soient informés.

Au bénéfice de ce commerce macabre ? L’industrie automobile. Paris-Descartes également, qui se sert de ces donations pour se livrer à un juteux commerce avec les constructeurs. Un corps intact coûte environ 900 euros. Vous n’avez pas les moyens ? L’université à la solution : une “pièce anatomique” séparée (à savoir un membre) ne vous coûtera “que” 400 euros. Une part non négligeable du chiffre d’affaires de Paris-Descartes est généré par ce trafic mortuaire : 37 % des revenus servent les intérêts industriels.

Des corps destinés à servir de mannequin pour des crashs tests

L’Université a signé une convention avec le Centre européen d’études de sécurité et d’analyse des Risques (CEESAR) qui travaille main dans la main avec les constructeurs automobiles. Les corps achetés servent de cobaye lors de crash test, afin d’améliorer la sécurité des véhicules. Un bilan des lésions est établi à l’issue du test et “codé” sur une échelle de gravité. Des expérimentations militaires du même type seraient également effectuées sur les macchabées.

LIRE LA SUITE

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
PlanB
3 mois il y a

Il n’y a rien qu’on ne puisse pas commercialiser aujourd’hui. Et oui, tout est une question de fric aujourd’hui…même une fois mort, on n’y échappe pas !!

Avlula
3 mois il y a

Aucune étude contrôlée randomisée ne prouve que les morts méritent un respect particulier, donc « la science » en dispose comme elle l’entend.

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account