Auteur :

POLEMIQUE Le porte-parole du gouvernement s’est exprimé à la veille d’une nouvelle audition d’Alexandre Benalla par une commission d’enquête du Sénat…

Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a reconnu ce dimanche des « dysfonctionnements », notamment à l’Elysée, dans l’affaire Benalla. Il a par ailleurs estimé qu’il fallait les régler car ils sont « insupportables et incompréhensibles pour les Français ».

« Il y a eu des dysfonctionnements et il faut les régler », a déclaré Benjamin Griveaux sur CNews et Europe 1, à la veille d’une nouvelle audition de l’ex-collaborateur d’Emmanuel Macron par une commission d’enquête du Sénat.

« Il y a eu des dysfonctionnements à l’Elysée et, d’ailleurs, c’est ça qui a appelé la réorganisation des services que le président de la République a mis en place rapidement », a-t-il poursuivi.

« Ce n’est pas Le bureau des légendes »

Le porte-parole du gouvernement a souligné qu’il y avait, aux côtés de l’enquête parlementaire, « une mise en examen » d’Alexandre Benalla pour utilisation « sans droit » de ses passeports.

Elle permettra à l’autorité judiciaire de « dire les responsabilités des uns et des autres qui permettront, entre autres, de faire que ces dysfonctionnements n’arrivent plus. Ils sont insupportables et incompréhensibles pour les Français », a-t-il estimé.

Interrogé sur les voyages à l’étranger d’Alexandre Benalla avec des passeports diplomatiques, après avoir été remercié par l’Elysée fin juillet, Benjamin Griveaux a répondu que les ambassadeurs n’étaient pas « alertés de tout en permanence ».

« Il faut arrêter les fantasmes. Ce n’est pas Le bureau des légendes », a affirmé Benjamin Griveaux, en faisant référence à la série télévisée mettant en scène des espions de la DGSE.

Source 20minutes.fr – lire la suite de l’article

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS
Partagez l'info

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments