Violences du 1er mai 2018 : Alexandre Benalla et trois autres personnes renvoyés en procès


Par La Croix

Alexandre Benalla, ancien collaborateur d’Emmanuel Macron à l’Élysée sera jugé pour les violences du 1er mai 2018 à Paris. Le juge d’instruction chargé d’enquêter sur cette affaire de violences en marge de la manifestation du 1er-Mai dans la capitale a signé, lundi 12 avril, l’ordonnance renvoyant Alexandre Benalla et trois autres prévenus en correctionnelle.

L’ordonnance du juge, quasi-conforme aux réquisitions du parquet de Paris, renvoie l’ex-chargé de mission reconverti dans le privé, devant le tribunal correctionnel pour « violences volontaires », « immixtion sans titre dans l’exercice d’une fonction publique » ou encore « port d’arme » ou « port public d’insigne » non autorisé.

Le 18 juillet 2018, le quotidien Le Monde identifie le collaborateur du chef de l’État dans une vidéo tournée et diffusée le 1er mai par le journaliste Taha Bouhafs. Dans ce document, Alexandre Benalla, coiffé d’un casque à visière des forces de l’ordre, s’en prend à un jeune homme à terre, sur la place de la Contrescarpe à Paris.

Scandale politique

En quelques heures, l’affaire se transforme en scandale politique et crée une crise sans précédent pendant la mandature d’Emmanuel Macron. Le parquet de Paris ouvre alors une enquête préliminaire le 19 juillet sur les faits de « violences ». Rapidement élargie à des faits de détournement d’images de vidéosurveillance dont sont soupçonnés de hauts responsables policiers, cette affaire très sensible est confiée trois jours plus tard à des juges d’instruction.

LIRE LA SUITE

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
2 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Tuyodpoel
1 année il y a

Quand on chatouille Benalla, c’est pour faire rire Benmacron

Marcel Charest
1 année il y a

1077 jours plus tard.
Que risque-t-il?
De la prison avec sursis?
Une amende pour la forme?
Une tape sur les fesses?

©2022 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account