Euro numérique : la BCE annonce le lancement du projet


Le cash est-il déjà condamné ?

Auteur :

La banque centrale européenne a précisé que cette monnaie ne serait pas soumise à des fluctuations et resterait sous l’égide de Francfort.

Une potentielle monnaie numérique européenne

Le 14 juillet dernier, la présidente de la BCE Christine Lagarde a expliqué à travers un communiqué avoir publié un « rapport sur l’euro numérique il y a neuf mois. […] Sur la base de ces travaux, nous avons décidé de passer à une étape ultérieure et de lancer le projet d’euro numérique ». Pour Francfort, cette monnaie devrait avant tout garantir la sécurité des Européens. En effet, cette phase d’étude servirait à « veiller à ce que, à l’ère numérique, les ménages et les entreprises aient toujours accès à la forme de monnaie la plus sûre : la monnaie de banque centrale ».

D’autre part, l’euro numérique devrait également permettre de « contribuer à prévenir les activités illégales et éviter tout effet indésirable sur la stabilité financière et la politique monétaire », selon la BCE. Après une première phase d’expérimentation de neuf mois, où « aucun obstacle technique majeur n’a été décelé », Francfort devrait passer les 24 prochains mois à traiter un aspect davantage technique, basé sur la conception et la distribution de cette potentielle monnaie.

Une monnaie pour concurrencer les États-Unis, la Chine… et les crypto-monnaies

Au-delà d’être un projet uniquement fondé sur une copie numérique de l’euro, la BCE tend avant tout à concurrencer les projets monétaires similaires de puissances comme les États-Unis et la Chine. En effet, le Digital Dollar Project a annoncé en mai dernier le lancement de cinq projets pilotes afin de tester le potentiel d’un futur dollar numérique, au cours des 12 prochains mois. Quant à la Chine, elle a également lancé une expérimentation en mars du e-yuan, une monnaie basée sur la valeur de la monnaie fiduciaire chinoise mais entièrement dématérialisée et sous le contrôle de la Banque centrale.

Autre mission de l’euro numérique : combattre l’émancipation des européens du système bancaire. Dans un communiqué commun, les ministres français et allemand des Finances ont estimé que le projet « d’euro numérique a de nombreux aspects positifs et offre d’énormes opportunités. Il sera essentiel pour préserver notre souveraineté numérique et monétaire ». Depuis des années, l’explosion des « crypto-monnaies », ou « crypto-actifs » privés, ne permet plus aux gouvernements de contrôler les échanges et espèrent ainsi trouver une alternative. La BCE assure également que l’euro numérique ne serait pas soumis à des fluctuations causées par la spéculation, mais serait « sans risque » et resterait sous le contrôle de Francfort.

Le numérique enterrera-t-il le cash ?

Selon l’Eurosystème, composé de la BCE et des Banques centrales, le potentiel euro numérique ne se substituerait pas aux billets de banque, même s’il représenterait une réponse à l’érosion des pièces. L’euro numérique ne serait finalement qu’un nouveau moyen supplémentaire de payer, comme les systèmes de paiement en ligne privés déjà actifs.

Pourtant, la crise sanitaire n’a fait qu’accélérer la transition du cash vers les paiements digitaux, avec notamment l’utilisation massive de la carte bancaire. Selon une étude de la BCE, 68% des achats en magasin étaient payés en espèces en 2016 contre 59% en 2019. Les Français ne seraient que 9% à privilégier le paiement en espèces. La mort du liquide est-elle déjà actée ? À suivre.

Le Média Pour Tous

Voir ou revoir :

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Peyrolais01
12 jours il y a

Bien sûr que la mort de l’argent liquide est déjà actée.

Vous ne touchez déjà plus votre salaire, c’est la banque qui le touche, vous, vous disposez seulement d’une créance à la banque. Tu veux retirer plus de 1000 € : merci de faire un dossier 15 jours à l’avance.
Le jour où les espèces auront disparues, vous ne « toucherez » plus jamais votre argent, vous serez totalement à la merci des banques.

A bon entendeur

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account