Privilèges d’ultra-riches : les petits arrangements de la Macronie avec les gros fraudeurs fiscaux


Des centaines de millions perdus tous les ans


Afin de s’épargner de longs combats juridiques et administratifs, l’État renonce chaque année à réclamer des centaines de millions d’euros à des ultra riches fraudeurs du fisc. 

Imaginez si vous étiez pris la main dans le sac en train de frauder les impôts. L’État vous poursuivrait sans doute jusqu’à ce que vous régliez votre dette à la société. Mais dans le monde des ultra riches, tout se passe différemment. Lorsque le fraudeur dispose d’une armée d’avocats disposés à vous entrainer dans des affaires judiciaires longues et onéreuses, l’État préfère souvent renoncer et trouver un accord à l’amiable avec le fraudeur.

Des centaines de millions partis en fumée

Or, d’après un rapport de la cour des compte, ces « règlements d’ensemble » ou « modérations » comme on les appelle dans le jargon spécialisé, représentent chaque année des centaines de millions de manque à gagner pour l’État français. En 2019, ce sont ainsi 1.6 milliards d’euros que l’État a volontairement lâché. L’an passé encore, l’affaire avait coûté pas moins de 855 millions d’euros.

Petites ristournes pour gros poissons

Bien évidemment, ces ristournes accordées par l’État ne concernent pas n’importe qui. Des multinationales de renom comme Amazon, Google ou l’Oréal ont pu par exemple en bénéficier. Comme on le constate de plus en plus dans le monde, ces super entreprises commencent ainsi à prendre le pas sur les États.

LIRE AUSSI > EN 2020, GOOGLE A PAYÉ DIX FOIS MOINS D’IMPÔTS EN FRANCE QU’IL AURAIT DÛ

100 milliards de fraude fiscale

Le pire dans tout cette affaire, c’est que ces mêmes entreprises sont déjà les championnes de l’évasion et de l’optimisation fiscale. Ces grandes compagnies n’hésitent d’ailleurs pas à profiter du marché libre européen pour pouvoir s’installer dans des paradis fiscaux comme le Luxembourg ou l’Irlande. En outre cette affaire ne concerne que les contribuables qui sont contrôlés … et attrapés. Au total, on estime par ailleurs que les contribuables français parviendraient à dissimuler près de 100 milliards d’euros au fisc tous les ans. Bien évidemment, cet argent se cache sans doute bien plus chez les grands patrons que chez le boulanger du village…

Les privilèges des princes

Quoi qu’il en soit, alors que la cour des comptes pointe du doigt la dérive des ristournes accordées aux plus riches, la Macronie n’a rien fait pour encadrer cette pratique qui n’est établie par aucun texte législatif. Comme à son habitude, elle a préféré se soumettre devant les plus grandes fortunes, dans l’attente d’un hypothétique ruissellement. Et c’est encore une manne financière en moins pour nos services publics…

Le Média pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account