Annonces de Macron : réforme des retraites maintenue, référendum sur l’écologie…


Le président annonce du nouveau… ou pas !

Auteur :

En ce jour de fête nationale, Emmanuel Macron a répondu depuis l’Élysée aux questions des journalistes Gilles Boulleau et Léa Salamé (Professionnels des questions qui ne fâchent pas). Ayant pourtant délaissé cet exercice les années précédentes, le président de la République a tenu à s’exprimer en ce 14 juillet « un peu particulier », marqué par la crise du coronavirus.

Le port du masque bientôt obligatoire dans les lieux publics clos

Afin de « prévenir » et « préparer » l’éventualité d’une seconde vague du coronavirus, Emmanuel Macron a déclaré souhaiter « rendre obligatoire le masque dans tous les lieux publics clos » à partir du 1er août. « On le fait dans les transports, ça marche très bien, mais c’est un peu erratique dans les lieux publics clos […] ça veut dire qu’il faut que les choses s’organisent », a-t-il ajouté. Le président de la République a ainsi « recommandé à tous nos concitoyens de porter le masque au maximum quand ils sont dehors et, a fortiori, quand ils sont dans un lieu clos ».  Oui, maintenant que les stocks sont pleins, les masques sont utiles…

La réforme des retraites aura bien lieu

Mise sur pause pendant le confinement, la réforme des retraites se poursuivra, pas question d’abandonner ce grand chantier de la Macronie.

« Cette réforme est juste car elle est faite pour celles et ceux qu’on a appelés les “premiers de corvée” ».

Cependant, suite à la crise du coronavirus, le président a considéré qu’elle « ne pourra se faire comme elle était emmanchée ». En effet, alors qu’un déficit du système de retraites était initialement estimé à 4 milliards d’euros, le Conseil d’orientation des retraites a revu à la hausse mi-juin cette estimation : après la crise, le déficit devrait approcher les 30 milliards d’euros. Interrogé sur une éventuelle hausse du nombre de trimestres travaillés afin de combler ce déficit, le président de la République a déclaré avoir « déjà montré » son « ouverture sur tous ces sujets ». « Le premier ministre Jean Castex va réunir en fin de semaine, vendredi, l’ensemble des partenaires sociaux pour tout mettre sur la table », a-t-il ajouté.

Un référendum facile sur l’écologie

Le chef de l’État a rappelé son soutien aux propositions de la Convention pour le climat. Il a notamment indiqué vouloir inscrire « l’objectif de lutte contre le réchauffement climatique et le respect de la biodiversité dans notre texte constitutionnel ». Emmanuel Macron souhaite donc la convocation d’un référendum « le plus vite possible », qui sera une « avancée majeure » et qui « permettra de créer du droit et […] d’aider à transformer notre pays ». Une bonne stratégie, à coup sûr, pour s’offrir un « Oui » à peu de frais. Comment ça, vous êtes contre le respect de la biodiversité vous ?!

Macron dit « comprendre » les hostilités à son égard

Interrogé sur les critiques fusant à son égard depuis les trois dernières années, Emmanuel Macron a déclaré pouvoir les « comprendre parce que nous sommes dans un pays qui a ça dans son histoire, dans ses tripes ». Cependant, il a tenu à rappeler que « la haine n’est pas acceptable en démocratie », et que « la haine dans le discours et la violence dans les manifestations ne peuvent être acceptées parce qu’à ce moment-là, si on les accepte, elles détruisent la liberté ». Une prise de position originale donc, pour un président qui bat tous les records de haine de son propre peuple. À moins que le sang des Gilets Jaunes versé sur tous les trottoirs de France représente l’amour de la démocratie.

Emmanuel Macron a également souhaité rendre hommage à Édouard Philippe. Mais pour l’ancien de la banque Rothschild, l’ancien premier ministre ne pouvait pas rester en place « parce qu’on ne peut pas dire qu’on emploie un nouveau chemin, une nouvelle méthode et dire, on fait avec la même équipe ». On ne peut, ici, que saluer l’analyse du Président de la République et lui suggérer d’appliquer cette logique jusqu’au bout…

Le Média Pour Tous

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de