Un entre­pôt d’Ama­zon

Régu­liè­re­ment critiqué pour ses mauvaises condi­tions de travail, Amazon semble garder le cap alors que pleuvent les critiques. Celle parta­gée le 25 avril par The Verge est la dernière en date. Selon des docu­ments obte­nus par le site améri­cain, Amazon dispose d’un système algo­rith­mique qui surveille et peut licen­cier auto­ma­tique­ment les ouvriers d’en­tre­pôt s’ils ne sont pas assez produc­tifs.

Selon The Verge, même si cela semble tiré tout droit d’un effrayant film de science-fiction, ce procédé est pour­tant utilisé depuis plusieurs années. Entre août 2017 et septembre 2018, autour de 300 personnes ont été licen­ciées selon un proces­sus auto­ma­tisé. Des robots surveillent la produc­ti­vité de chacun·e. Si les quotas de produc­ti­vité ne sont pas atteints, des aver­tis­se­ments sont auto­ma­tique­ment géné­rés, voire des licen­cie­ments. À aucun moment il n’est ques­tion de super­vi­sion humaine, mais Amazon affirme que les employés peuvent faire appel d’une déci­sion auto­ma­ti­sée.

Depuis 2013, une contes­ta­tion géné­rale est en cours contre Amazon. Les employés réclament de meilleures condi­tions de travail ainsi que des augmen­ta­tions de rému­né­ra­tion. Les mani­fes­ta­tions conti­nuent encore actuel­le­ment, sans qu’A­ma­zon ne semble décidé à accé­der à leurs requêtes.

Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de

©2019 LeMediaPourTous.fr est un site de réinformation dont Vincent LAPIERRE est le porte-parole. Pour un journalisme de terrain 100% indépendant. | Mentions légales | Plan du site

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account