2021 : la fin de Navalny ?


Par Alexandre Latsa pour Dissonances

Erigé en nouveau héros des médias occidentaux face au terrible Vladimir Poutine, Alexeï Navalny est-il vraiment ce que l’on croit ? Dans un billet d’opinion, Alexandre Latsa, analyste français résident en Russie, décrypte la situation.


Inconnu du grand public, Alexeï Navalny a commencé sa carrière en politique comme conseiller du gouverneur de l’oblast de Kirov, Nikita Belych qui sera arrêté en 2016 et condamné à 8 ans de prison en 2018 pour un pot-de-vin de 400 000 euros.

Alexeï Navalny émerge sur la scène publique à la suite des manifestations de 2011 sur la place des maris (Bolotnaïa) qui font suite aux élections législatives de 2011.

Il faut dire que les quelques 60.000 russes qui sont présents ce jour-là, sont entourés des vieux dinosaures de l’opposition russe qui n’ont en commun que de ne pas pouvoir rassembler plus de quelques pourcents lors des élections où péniblement, ils arrivent à se présenter.

Navalny est jeune et au milieu des dinosaures, il émerge comme un visage neuf et se présente comme un lanceur d’alerte anti-corruption, ce qui évidement plait à tout le monde mais fait plutôt sourire les initiés qui savent que Navalny est tout sauf un saint.

En 2013 il connaît son heure de gloire lors de la campagne pour la mairie de Moscou où en faisant une campagne de terrain efficace il profite du dégoût des moscovites, las du Loujkovisme et sa calamiteuse gestion de la ville, et obtient 27% des voix au premier tour.

De façon surprenante, Navalny, malgré son passé de militant nationaliste et anti-immigration, est alors immédiatement  devenu l’idole des journalistes étrangers, qui ont fait de lui le principal opposant à Poutine, un héros anti-corruption, un chevalier blanc face la dictature du Mord … Pardon du Kremlin et surtout l’ennemi numéro 1 du Tsar de Russie qui, du reste, le craindrait tellement qu’il refuserait toujours de citer son nom.

Le chouchou des puissants occidentaux

Navalny est semble-t-il l’homme que les occidentaux aimeraient voir à la tête de la Russie car de toute évidence, il leur plaît pour leur être favorables. Il a le soutien des oligarques en exil, Khodorkovski en tête.

Navalny est aussi invincible, il ne va jamais en prison plus de 30 jours, il ne sort jamais de prison en mauvais état, il continue ses activités en vivant en Russie sans crainte et en 2020 il devient le premier homme non pas à marcher sur Mars mais celui que le FSB ne serait pas arrivé à assassiner, sur le territoire russe.

Exfiltré en Allemagne comme un oligarque pour y être soigné (chance que la grande majorité des russes n’ont pas) il se remet à une vitesse grand V d’un empoisonnement au Novichok (!) et, durant sa rapide convalescence, arrive sans l’aide des services secrets étrangers bien entendu, à entrer en contact avec les agents du FSB ayant tenté de le tuer (!) dont l’un se confessera tranquillement au téléphone en se faisant enregistrer …

Héroïque, il décide de rentrer en Russie pour continuer sa lutte contre le Mordor et Vladimir Poutine. Arrêté à son arrivée il est condamné à 30 jours de prison. Après son arrestation il sort une vidéo sur une prétendue révélation d’un « palais de Poutine » qui serait la confirmation du summum de la corruption du système russe actuel. Pour les français et les journalistes qui ne font pas leur travail cela ressemblait en effet à une révélation, pourtant il n’en est rien. Ce « palais », bâti par un Italien, date de 2007 et appartient officiellement depuis 2011 à un oligarque russe du sud de la Russie.

Cette vidéo, cumulée à l’arrestation « injuste » et « illégale » d’Alexeï Navalny devait être le catalyseur d’une grande journée de manifestation nationale ce samedi 23 janvier 2021. Certains commentateurs et observateurs pensaient même que cette journée allait être le point de départ d’une situation à la Biélorusse voire d’un Maïdan russe.

Et puis il y a le réel et les faits.

Pourquoi Navalny est-il en prison ?

En février 2014, il est placé en résidence surveillée pour une durée de 2 mois par un tribunal de Moscou pour avoir quitté la capitale ce qui est en infraction avec un jugement rendu précédemment. Son assignation à résidence est prolongée de six mois en avril 2014.

Toujours en avril 2014, il est reconnu coupable de diffamation à l’encontre d’un député qu’il aurait qualifié de toxicomane et condamné à une amende de 300 000 roubles.

En décembre 2014, il est condamné à 3 ans et 6 mois de prison avec sursis accompagné une amende de 500 mille roubles pour acte frauduleux et le blanchiment d’argent de 360.000 euros dans l’affaire Yves Rocher. Son frère Oleg a été condamné à la même peine, mais à la prison ferme, pour blanchiment d’argent et escroquerie, ce dernier étant directeur de la poste à cette époque. La création d’une société offshore à Chypre par les frères Navalny est également mise en lumière à l’occasion de l’enquête.
Le tribunal, indulgent, a décidé de reconsidérer la peine infligée avec sursis d’une période d’essai de 5 ans, puis par la suite a prolongé la période d’essai d’un an.
Cependant, en 2020, Navalny a enregistré de multiples violations (6 au total) des conditions de la période probatoire, selon lesquelles il était obligé de se présenter pour s’inscrire à l’inspection criminelle exécutive du Service fédéral des pénitenciers deux fois par mois certains jours.

C’est sur ce motif que les autorités russes ont demandé à Alexeï Navalny de rentrer en Russie ou d’être extradé et d’aller en prison. C’est pour cette raison qu’il est rentré en Russie.

Ls manifestations du 23 janvier

La journée du 23 janvier était pour Navalny, un test pour évaluer sa capacité de mobilisation et la densité de son soutien et le moins que l’on puisse dire est que cette journée a été pour lui un terrible échec.

Que s’est-il passé alors que le climat dans la Russie occidentale était propice à permettre à aller dans la Rue ? (+2 degrés à Saint- Pétersbourg et Moscou).

LIRE LA SUITE

Vous êtes les garants
de notre indépendance

SOUTENEZ-NOUS

Partagez l'info


Cher visiteur, les commentaires sont soumis à modération. Veuillez éviter les commentaires injurieux, appelant à la violence ou à la haine. Ils ne seront pas diffusés sur le site.

Par ailleurs, les commentaires n'engagent que leurs auteurs et en aucun cas le Média pour Tous.

S’abonner
Notifier de
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Jeanne d'Arc
9 mois il y a

J”ai vu ca, je me suis dit: Tien, le mytho-escroc a la petite semaine est de retour! Quelle genre de tour de cirque va t’il nous jouer, le singe^^ Ce qui me fait de la penne, c’est que il a passer en Afrique, pour voler un peu de frics, de quoi payer ses pseudo -supporters, ca ressemble pas aux russes, il dégrade leurs réputation…

©2021 LeMediaPourTous.fr est un média indépendant, financé exclusivement par ses lecteurs | Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account